Comment ratatiner les vampires ? Catherine Leblanc & Roland Garrigue

Comment ratatiner les vampires ? Catherine Leblanc & Roland GarrigueTitre : Comment ratatiner les vampires ?
Album
Pays d’origine :
France
Thèmes : 
vampires –  peurs –  humour
Scénario : Catherine Leblanc
Dessin :
Roland Garrigue
Édition : P’tit Glénat
Collection : Vitamine
Nombre de pages : 30
Date de sortie :  7 septembre 2011
Prix : 11€
Acheter Comment ratatiner les vampires ? sur Amazon.
Existe en de nombreux thèmes :
Comment ratatiner les sorcières, les dinosaures, les ogres, les méchantes maitresses, etc.

Il en dit quoi le résumé ?

Ça fait peur, c’est vrai, mais tu n’es pas sans arme ! La première chose à faire est d’apprendre à bien les reconnaître ! Par exemple, les vampires dorment dans des cercueils et quand ils se lèvent, ils font des têtes d’enterrement. Si rien ne les fait rire, ni blagues ni chatouilles, c’est très mauvais signe mais tout n’est pas perdu : tu peux encore avoir recours à la ruse ! Par exemple, annonce-leur catastrophé qu’ils ont de grosses caries, si grosses qu’il va falloir leur arracher les dents… Comme tu peux le voir, les solutions pour ratatiner les vampires ne manquent pas !Une nouveauté loufoque à souhait, truffée d’astuces inventives pour tordre le cou aux petites et grandes peurs !

Comment ratatiner les vampires ? Catherine Leblanc & Roland Garrigue

Et moi, j’en pense quoi ?

Un album vraiment orienté plus petit.e.s cette fois et qui présentera assez peu d’intérêt pour læ lecteurice adulte.

Sans qu’il n’y ai vraiment une histoire nous suivons tout un tas d’enfants qui ne cessent de rencontrer toute une pléthore de vampires louches. Que ce soit un faux médecin prétendant vouloir effectuer une prise de sang, la vieille voisine prête à faire un bisou ou un très vieux vampire dormant sans ses dents le narrateur explique comment déjouer leurs pièges et s’en débarrasser.

Les plus jeunes devraient trouver ça rigolo. Que ce soit pour la comparaison avec un morse, en raison de la longueur des dents, ou la peur du dentiste, l’album regorge d’idée farfelues pour mettre hors d’état de nuire ces créatures terrifiantes. Fini d’avoir peur des vampires maintenant qu’on a toutes les cartes en mains pour les démasquer et les ratatiner.

Comment ratatiner les vampires ? Catherine Leblanc & Roland Garrigue

Très joli visuellement.

Les dessins sont plutôt sympa. C’est ce qui m’a donné envie de le louer, comme presque toujours. (Je me demande si le bibliothécaire croit que j’ai des enfants ? Ce serait assez logique vu le nombre d’albums que je lui emprunte…).
Les vampires ne font pas vraiment peur et sont souvent tournés en ridicules, pas trop de risque d’effrayer même les plus flipettes. Et les enfants de l’histoire en sortent toujours vainqueurs, ça booste la confiance.

Plutôt sympa pour les enfants qui s’intéressent aux créatures imaginaires ou, pourquoi pas, pour les y initier. Peut aussi, très probablement, aider à faire disparaitre certaines craintes.

Donc, si en tant qu’adulte je l’ai juste trouvé joli sans plus, je n’ai presque aucun doute quant au fait que les plus jeunes devraient l’adorer.

En résuméChallenge Je lis aussi des albums 2017

Points résolument positifs : De jolis dessins, peut servir à apaiser des peurs irraisonnées.
Point hélas négatif : Peu d’intérêt pour un.e lecteurice adulte.

6 thoughts on “Comment ratatiner les vampires ? Catherine Leblanc & Roland Garrigue

  1. Tes nièces sont sans doute déjà trop âgées pour être intéressées par ce type de lecture, il va te falloir trouver de nouveaux lecteurs pour les avis des plus jeunes :p
    1. Ouais, la plus jeune a 11 ans maintenant, ce genre d’albums ne l’intéresse plus trop ^^ Mais je ne pense pas que mon frère ait très envie d’avoir un cinquième enfant 😛 Et moi j’ai pas du tout envie d’en avoir un premier… Nous voilà face à un mur ^^

      Ou alors je vais devoir me mettre au babysitting… ?

            1. Héhé, je ne sais pas ^^
              J’aime bien avoir l’avis de petit.e.s pour les albums, vu que ce sont quand même les principal.e.s concerné.e.s. Mais en même temps j’achète des albums pour moi avant tout, et je les juge généralement selon l’intérêt qu’un.e lecteurice adulte pourra leur trouver.
              Du moment que c’est clair peut-être qu’on peut effectivement se passer de leurs avis, ici ^^

Quelque chose à ajouter ? Fais le ici.