Zoulag, Le syndrome finlandais – Stéphane Desienne

Zoulag, Le syndrome finlandais - Stéphane DesienneTitre : Zoulag, Le syndrome finlandais
Pays d’origine :
France
Thèmes : 
zombie – pulp
Auteur : Stéphane Desienne
Édition : Walrus
Nombre de pages : 86
Date de sortie :  25 juin 2015
Prix : 4,99€ numérique – 10€ broché (en passant par Tipeee)
Acheter Zoulag sur Amazon ou sur 7switch.

Il en dit quoi le résumé ?

Mona Nuss est habituée à visiter le Zoulag Nord : tous les hivers, elle et ses collègues scientifiques s’y rendent pour réaliser des prélèvements sur les zombies qui y sont enfermés. Le froid qui règne sur le camp d’isolement à cette époque congèle les morts-vivants, leur permettant de travailler sans crainte d’être attaqués.

Mais les choses sont différentes cette fois : à l’invitation d’Horace Trent, aventurier et star planétaire, la jeune femme devra s’y rendre en plein été. Une équipe de la BBC Reboot a obtenu de Bruxelles l’autorisation de tourner un documentaire à l’intérieur du Zoulag et Trent veut placer sa baignoire – une cage de verre – au milieu de la horde. Son but : observer le comportement carnassier des zombies, mais surtout rapporter des images-chocs qui feront le tour de la Terre et enchanteront les annonceurs.

Mais on ne plaisante pas avec la mort. Surtout quand elle a faim et qu’elle marche au grand jour.

Et moi, j’en pense quoi ?

Une apocalypse zombie a eu lieu. Elle est désormais terminée.
Les vivant.e.s ont gagnés.
L’un des derniers vestiges de cette époque, de cette guerre, ce sont les zoulags. Des camps de centaines de kilomètres de long situés dans les zones les plus froides du globe et gardés sous haute surveillance les derniers représentants de l’espèce zombie sont parqués.

En hiver ils gèlent sur place et les scientifiques en profitent pour faire quelques prélèvements et expériences. Mais en été ils déambulent librement loin du regard de la population. Inoffensifs car contenus, disent les autorités. Et aujourd’hui, pour la première fois, une équipe de télé s’apprête à parachuter son animateur vedette et une scientifique spécialisée dans l’enclos des pires prédateurs que la race humaine ait jamais connu.

Une critique d’une certaine forme de télé ?

Dans cette brève nouvelle on va suivre Mona, la scientifique sélectionnée pour participer à l’aventure, l’heureuse élue, dans les derniers préparatifs de cette mission unique en son genre. Et puis, bien sur, sur le terrain.

J’ai trouvé l’histoire assez sympa et j’ai aimé le traitement post-zombie, thème qu’on voit encore trop peu souvent.
Vu les réactions de Mona on se demande quelques fois pourquoi elle a accepté de participer à l’émission. Mal à l’aise face à la caméra, dérangée par les retouches apportées à son physique lors du direct ou par les méthodes employées par l’animateur, elle ne ressemble pas vraiment à l’image qu’on se fait de la candidate idéale. Mais la jeune femme n’a pas accepté cette mission par hasard et la réponse nous est finalement apportée peu avant la fin.

Son petit nombre de pages permet de la lire d’une traite. Par contre je trouve extrêmement dommage d’avoir arrêté l’histoire là où elle a été arrêtée.
Pour moi cette nouvelle est sympa mais elle serait carrément plus chouette en guise de prologue à un roman plus long. Après tout, le rebondissement final (que je n’avais pas du tout vu venir, d’ailleurs) est juste le prétexte idéal au démarrage d’un roman ou au moins d’une novella.

En résumé

Points résolument positifs : Une écriture fluide et agréable, une idée nouvelle sur un thème peu utilisé.
Point hélas négatif : S’arrête là où il aurait intéressant de continuer. C’est un peu frustrant.

3 thoughts on “Zoulag, Le syndrome finlandais – Stéphane Desienne

Quelque chose à ajouter ? Fais le ici.