13 petits changements simple pour véganiser sa nourriture (sans devenir végane)

Hey petit bun aux pousses de bambous !

Tu le sais surement, j’ai un peu tendance à pousser les gens vers le véganisme. Parce que c’est, me semble t-il, la meilleure voie pour le bien-être animal, pour la planète, pour le salut de l’humanité et pour la joie dans le monde.
Rien que ça. Ouais ma gueule.

Seulement, j’ai bien du reconnaitre au bout d’un moment que la majorité des gens que je rencontrais, et qui se sentaient vaguement concernés, parce qu’il y en a aussi beaucoup qui s’en battent simplement les nouilles, pensaient, à tort ou à raison c’est ce que nous verrons, que c’est compliqué de devenir végane. Qu’on se coupe du monde, qu’on arrête d’avoir une vie sociale et qu‘on ne bouffe plus que du gazon et des cailloux.

13 petits changements simple pour véganiser sa nourriture (sans devenir végane)

Du coup j’ai eu envie de te présenter 13 ingrédients qu’il est simplissime de remplacer dans ta vie de tous les jours sans que ça ne change rien à ta routine ni au gout de tes plats.

13 petits changements simple pour véganiser sa nourriture (sans devenir végane)

  1. La mayonnaise. De plus en plus de marques proposent une mayonnaise sans œufs qui a exactement le même gout que celle avec œufs. Ma préférence va à la veganaise qui n’est pas plus cher qu’une mayonnaise traditionnelle et qui est bluffante. A contrario, si tu veux rester sur un gout semblable, je déconseillerais la mayorice car elle a un gout vraiment différent auquel j’ai nettement moins accroché. Ça ne veut pas dire qu’elle est mauvaise mais si on cherche des ingrédients au gout identique elle ne passera pas. 
    Après, tu peux aussi la faire toi même. Bien que, perso, que ce soit avec ou sans œufs je n’ai jamais réussi à la faire monter.
    (Quelques marques : Delouis Fils, Veganaise, Mayorice, Global Bounty, Plamil)
  2. Le hachis végétal. On en trouve dans toutes les grandes surfaces maintenant, même chez Lild pour pas cher du tout (1,49€ les 200gr). Il remplace sans soucis le hachis d’animal pour la bolognaise, les tourtes, les boulettes, etc.
    Si tu ne veux pas remplacer 100% de ton hachis par celui ci pour continuer à varier les gouts, tu peux quand même l’ajouter de temps en temps. La première fois pour gouter et ensuite, si ça t’a plu, pour changer justement, et découvrir petit à petit de nouveaux gouts.
  3. Le lait. Là tu ne trouveras pas un remplacent qui goute exactement le lait de vache. J’en ai essayé beaucoup et aucun n’est vraiment pareil. Le plus proche serait peut-être celui d’avoine mais il est quand même un peu différent.
    Par contre cela n’a d’importance que pour le lait bu tel quel, dans un verre. Quand il s’agit d’en ajouter dans le café, les gâteaux, la soupe ou autre cette différence pourra très bien ne pas se gouter (en fonction de la recette et du lait utilisé, évidement). En plus, la très grande variété existant aujourd’hui permet de souvent en changer et de varier énormément certaines recettes. Exemple : le risotto au fromage sur base d’un lait de lupin est  divin. Le café prend des notes très variées grâce au lait d’amande, de noisettes, de camus, de chanvre, de coco, etc.
    A la maison il y a en permanence du lait de soja ou d’amande, parce qu’ils constituent la base de mon café (qui est un café sans une goute d’eau, juste composé de lait et d’une cuillère de café soluble. Du coup peut-on encore appeler ça un café ? Bah, on s’en fiche, ce n’est pas le sujet du jour). Mais, pour varier les plaisirs et ne pas me lasser, j’y additionne systématiquement un ou deux autres laits.
  4. La margarine. En remplacement du beurre, tout simplement.
  5. Les yaourts. Au soja, aux amandes ou au coco. De plus en plus de variétés existent et elles sont bien meilleures qu’il y a quelques années.
    D’ailleurs, si tu as des ados plein.e.s d’acnés à la maison propose leur donc de supprimer tous les produits laitier pendant un mois et de les remplacer par leurs équivalents à base de soja (ou amande, ou coco, ou…). Je te parie ce que tu veux que chez une grande majorité d’entre elleux il y aura une grosse diminution des boutons dans la face.
  6. La crème fraiche ou chantilly. Que se soit en bombe et qui a exactement le même gout (trouvable plutôt en magasin spécialisé par contre) ou en crème à battre (Alpro par exemple, dans toutes les grandes surfaces) elle remplace la crème fraiche au lait de vache à la perfection.
    D’ailleurs je te propose d’essayer la crème à battre Alpro avec une pincée de vanille et un peu de sucre. C’est tellement délicieux que tu ne pourras t’arrêter d’en manger que quand le plat sera totalement vidé. Enfin, à la base je voulais te proposer d’en mettre sur ton café mais à la cuillère ça marche aussi.)
  7. Le fromage. Des magasins comme Carrefour ou Monoprix par exemple commencent à proposer du fromage végane en tranches et à tartiner. En général tu les trouveras dans un coin de rayon avec les autres produits végétariens et véganes, pas avec les autres fromages.
  8. La crème de cuisine. Remplace la crème à base de lait de vache pour toutes les préparations qui en réclament : béchamel, carbonara, soupe crémeuse, etc.
  9. Fécule de maïs, de patates/ graines de lin/de chia/banane. Pour remplacer les œufs. Tout n’est pas à utiliser de la même façon, je te laisse cette image pour voir comment tu peux remplacer les œufs en fonction de la recette. Sachant qu’on peut aller jusqu’à faire de la meringue végane tu comprendras qu’il n’y a plus une seule recette qui ne soit pas adaptable. De la MERINGUE quoi, le truc qui à la base est composé à 80% d’œuf !
    Comment remplacer les oeufs ?
  10. L’eau de cuisson des pois chiches. A qui on a donné le doux nom d’aquafaba, sert aussi à remplacer les œufs, dans la mousse au chocolat par exemple (et dans la meringue justement).
  11. Le chocolat noir. Avant j’avais tendance à mettre du chocolat au lait dans les recettes qui réclamaient du chocolat parce que je n’étais pas hyper fan du noir. Aujourd’hui, je n’ai plus rien contre le chocolat noir mais surtout j’ai découvert que je pouvais créer mon chocolat au lait moi même en  faisant fondre le noir et en y ajoutant du lait végétal.
    J’ai pas dit que c’était la révélation du siècle non plus, on est d’accord.
  12. Les jerkys asiatiques. Bon, là d’accord, ça ne se trouve pas dans le Leader Price du coin. Mais en même temps des épiceries asiatiques il y en a dans toutes les villes. La bas tu peux généralement trouver du tofu et de l’agar-agar moins cher qu’ailleurs (attention au tofu soyeux qui, lui, est parfois fait à base d’œufs en revanche. Oui, c’est un comble). Mais dans certains tu trouveras aussi tout un assortiment de jerkys divers et variés 100% végétalien à base, essentiellement, de tofu ou de champignon. Par contre souvent ça arrache la gueule, fais bien attention au nombre de piments dessinés sur l’emballage. Et ils ne le sont pas tous, faut quand même vérifier les ingrédients.
  13. Les pois chiches/haricot/lentilles. Comment fais-tu les boulettes ? Avec de la chair animale réduite en hachis, je suppose ? Savais-tu que tu peux remplacer cela de temps en temps par des pois chiches ou des haricots écrasés ? Tu les mélanges avec un peu d’oignons, de chapelure ou de farine, éventuellement quelques autres légumes et bien sur des épices et tu te retrouves avec des boulettes ou des burgers végétaux exquisément délicieux. Tu trouveras des centaines et des centaines de recettes différentes en faisant une petite recherche Google.

13 petits changements simple pour véganiser sa nourriture (sans devenir végane)

Petits pas par petits pas pour un monde avec moins de souffrance.

Cet article n’a pas pour but de te faire devenir végane (quoique ce serait un effet secondaire intéressant) mais de te montrer qu’il est possible de changer quelques menus détails dans ton alimentation sans que ça n’impacte sur son gout, son apport calorique ou encore sur tes dépenses mais en réduisant considérablement le nombre de victimes que l’alimentation carnée induit inévitablement.

Tu peux commencer à ajouter ces ingrédients dans tes recettes juste pour voir, pour découvrir de nouveaux gouts. Et petit à petit, sans que ça ne change vraiment quelque chose pour toi et si tu découvres qu’en fait tu trouves ça bon, tu pourras ajouter plus ou moins régulièrement des plats végétaliens à tes menus récurrents.

Je te rappelle que le 20 mars c’est la journée sans viande. Une bonne occasion pour t’essayer à la cuisine végane, non ?

Enregistrer

Enregistrer

Quelque chose à ajouter ? Fais le ici.