Simon sur les rails – Adrien Albert

Simon sur les rails - Adrien AlbertTitre : Simon sur les rails
Album
Pays d’origine :
France
Thèmes : 
animaux – voyage – trains – lapins – amour fraternel
Auteur : Adrien Albert
Édition : L’École des Loisirs
Collection : Kilimax
Nombre de pages : 30
Date de sortie :  novembre 2012
Prix : 12,70€ album – 5€ poche
Acheter Simon sur les rails sur Amazon.

Il en dit quoi le résumé ?

Depuis qu’il travaille à la fabrique de marteaux, Simon ne voit plus son grand frère aussi souvent qu’avant. Mais ce soir, youpi ! c’est le week-end, et, grâce à son salaire, Simon va se payer un billet de train pour aller chez son frère chéri, de l’autre côté de la montagne. Hélas, arrivé à la gare, Simon apprend que le train a été annulé ! Que faire ? Rien n’arrête un Simon fraternel. Il prend son courage à deux pattes et ses jambes à son cou. Et comme il ne connaît pas bien la route, il décide de suivre la voie de chemin de fer…

Et moi, j’en pense quoi ?

Simon est un petit lapin qui travaille dans une usine de marteaux. À cause de ça, il ne voit plus son grand frère autant qu’il le voudrait. Heureusement, ce soir, c’est le week-end qui commence et il doit prendre le train pour aller le retrouver. Manque de chance, le train est annulé. Simon se retrouve alors avec deux options devant lui : soit attendre le premier train du matin, et se morfondre toute la nuit, soit partir à pieds, ou plutôt à pattes, et surprendre son frère en arrivant avant le premier train. C’est décidé, il partira sans le train et pourra savourer l’expression de surprise de son ainé.

C’est ainsi que Simon va vivre sa première grande aventure en solitaire et qu’il va devoir repousser ses limites.

Simon sur les rails - Adrien Albert

Au niveau du dessin, nous sommes sur quelque chose d‘assez basique, coloré en aplats et très rigide. Pris individuellement, les dessins ne sont pas extraordinaires, et il faut les laisser s’exprimer tous ensemble pour leur donner la possibilité de révéler tout leur charme.

Les humains ne sont pas très beaux non plus, mais, heureusement, ils ne sont nullement importants dans le récit, et nous les voyons finalement assez peu. Les lapins sont mignons, surtout grâce à leurs grandes oreilles, astucieusement utilisées pour marquer leurs différentes émotions.

C‘est un album sympa. Peut-être pas le plus beau de tous, mais qui raconte une jolie histoire qui saura parler aux enfants en quête d’aventures.

En résuméChallenge Je lis aussi des albums 2017

Points résolument positifs : même les plus grands voyages et les plus belles aventures ont commencé par un premier pas et une première portion de route avalée pour une raison parfois futile. Le premier voyage de Simon est de cette dernière catégorie, et de l’avoir vu s’y essayer nous laisse à penser qu’il ne s’agissait que du premier d’une longue série. Ce qui est inspirant et motivant.
Point hélas négatif : les dessins pas toujours au top.

Quelque chose à ajouter ? Fais le ici.