Sangsues tome 1 – Daisuke Imai

Sangsues tome 1- Daisuke ImaiTitre : Sangsues
Tome 1
Manga
Thèmes : 
précarité – affrontement
Nombre de volumes vf : 5 (terminé)
Nombre de volumes vo : 5 (terminé)

Auteur : Daisuke Imai
Édition : Casterman
Nombre de pages : 224
Date de sortie :  13 mai 2015
Prix : 8,45€
Acheter Sangsues tome 1 sur Amazon.

Il en dit quoi le résumé ?

Ils s invitent chez vous pendant votre absence…

Yoko, une fille à première vue ordinaire, s est évaporée. Nous ne la voyons pas, mais elle est là, juste sous nos yeux : Yoko vit chez nous pendant notre absence, allant d un appartement à un autre selon ses besoins et ses envies. Yoko est une sangsue : elle a cessé d exister aux yeux de la société et vit désormais, invisible, dans ses replis, dans l angle mort de nos consciences. Elle se croit seule dans son cas, elle va découvrir toute une société parallèle, un amas d électrons libres qui coexistent sans que nous les voyions alors que la violence y est omniprésente. Car
les sangsues se disputent nos domiciles, qu elles appellent des nids, s affrontent dans de sanglantes guerres de territoire et se livrent à des vendettas qui tournent volontiers au massacre.

Sangsues tome 1- Daisuke Imai

Et moi, j’en pense quoi ?

Une couverture épurée mais classe, un titre étrange, un résumé qui parle de gens évaporés, invisibles, qui visitent nos appartements et vivent littéralement à nos crochets sans qu’on s’en aperçoive…
Il ne m’en fallait décidément pas plus pour pour sauter sur ce premier volume de Sangsues, le nouveau thriller des éditions Casterman.

On a tou.te.s déjà eu cette impression en rentrant chez soi, qu’une chose n’est pas à sa place, qu’une autre semble manquer ou simplement que quelque chose s’est passé là alors qu’on ne l’a pas vu, qu’on n’y était pas. Et si ce n’était pas que de la psychose ? Et si il existait une sorte de société sous la société et qu’elle se promenait librement dans nos maisons ? C’est de ce principe de base, un peu flippant, qu’est partit Daisuke Imai, jeune mangaka publié pour la première fois en France avec le titre dont il est question aujourd’hui.

Sangsues tome 1- Daisuke Imai

Sakura est une sangsue, c’est à dire qu’elle vit chez plusieurs personnes, qu’elle utilise leur matériel et qu’elle se sert dans leur frigo mais que ces personnes ignorent tout de sa présence et de ses activités.
Elle pensait être la seule à faire ça jusqu’au jour où elle se réveille avec un message particulièrement clair écrit sur le bras : Alors toi aussi t’es une sangsue, Sakura ? A partir de là la jeune femme va aller de découvertes en déconvenues. Elle qui se pensait seule va découvrir une société plus organisée qu’il n’y parait au premier abord. Une société violente, dangereuse, avec ses codes, ses règlements de compte et adepte du chacun pour soi.

« Alors toi aussi t’es une sangsue, Sakura ? »

Il est difficile de ne pas faire le rapprochement entre cette histoire et le fait divers remontant à 2008, où un japonais avait découvert qu’une femme habitait dans son placard depuis presque une année. De là à dire que l’auteur s’en est inspiré, au moins pour l’idée de départ, il n’y a qu’un pas. Je n’ai, hélas, rien trouvé corroborant (ou infirmant) mes suppositions.

Sangsues tome 1- Daisuke Imai

 

Coté design, le dessin est vraiment sympa même si les traits ronds et mignons semblent parfois un peu décalés avec l’histoire. Par moment la mignonitude des expressions et la douceur qui ressort, de Sakura en particulier mais d’une partie des autres personnages aussi, allègent des scènes pourtant dramatiques. C’est à la fois un peu dommage et un très joli tour de force, mettant ainsi en scène la naïveté de l’héroïne se heurtant à la violence du monde dans lequel elle vit. Certain.e.s n’aimeront pas, c’est obligé, mais personnellement j’ai choisi de le prendre ainsi et du coup je trouve que c’est plutôt très bien joué.
En même temps il ne s’agit que du tome 1, à voir donc, si le style graphique des quatre prochains évoluera avec l’expérience du personnage principal et les changements forcément à venir dans sa façon de voir le monde qui l’entoure.

Donc, en résumé, c’est un très bon premier tome, on s’attache vite à Sakura, le scénario est original et bien mené et, d’un point de vue 100% subjectif, j’adore cette façon de dessiner les visages.

En résumé

Points résolument positifs : C’est beau (la plupart du temps), c’est original, ça annonce du bon pour la suite.
Point hélas négatif : Les dessins ne collent pas toujours bien à la gravité de l’histoire mais ça peut être un parti pris.

Enregistrer

Enregistrer

5 thoughts on “Sangsues tome 1 – Daisuke Imai

  1. C’est bizarre, je suis certaine de connaître cette histoire (je ne l’ai pas lue), tu n’en as pas déjà parlé quelque part ?
    1. Ouep je vois ça :/ Et le codeur du pluging ne répond pas. J’ai testé en sous marin plusieurs autres façons depuis mais aucune ne semble vraiment efficace. je continue à chercher, je finirais bien par trouver.

Quelque chose à ajouter ? Fais le ici.