Quartier lointain – Jiro Taniguchi

Quartier lointain - Jiro TaniguchiTitre : Quartier lointain
Intégrale
Manga
Pays d’origine :
Japon
Thèmes : 
adolescence – regrets – voyage dans le temps – famille – amitié – tranches de vie
Nombre de volumes vf (hors édition intégrale) :
2 (terminé)
Nombre de volumes vo (hors édition intégrale) :
2 (terminé)
Auteur : Jiro Taniguchi
Édition : Casterman
Collection : Écritures
Nombre de pages : 405
Date de sortie :  22 février 2017 (première édition française : 27 septembre 2002)
Prix : 24,95€
Acheter l’intégrale de Quartier lointain sur Amazon.

Il en dit quoi le résumé ?

De retour d’un voyage d’affaires, Hiroshi fait un détour involontaire par sa ville natale, où il perd connaissance. A son réveil, il retrouve son corps d’adolescent et son passé. Une chance inespérée d’empêcher l’événement qui va bientôt déchirer sa famille ? Quarter lointain nous invite à nous demander comment poser, au-delà de l’amour filial, un regard adulte sur les choix de nos parents.

Quartier lointain - Jiro Taniguchi

Et moi, j’en pense quoi ?

Ça faisait un moment déjà que cet énorme volume me faisait de l’œil quand j’étais de sortie à la bibliothèque. Ce mois japonais m’a donc semblé une  excuse idéale pour enfin le sortir de son rayonnage poussiéreux.

Le style est forcément un peu retro (il a été publié pour la première fois au Japon en 1998 ) mais on s’y fait finalement assez vite.
L’histoire est celle d’Hiroshi, un homme marié de presque 50 ans et père de deux adolescentes, qui, après s’être trompé de wagon à cause d’un ou deux verres de trop, va se retrouver dans un train en partance pour sa ville natale. Ce bond dans le passé, au départ purement en imagination, va devenir bien réel quand le héros s’évanouira devant la tombe de sa mère dans le cimetière du village pour se réveiller quelques instants plus tard rajeuni de plus de 30 ans.

La tentation de tout recommencer, en mieux, est grande. Celle d’empêcher son père de disparaitre à la fin de l’été, comme il sait qu’il le fera puisqu’il est déjà passé par là, encore plus. Mais, en ce faisant, il devrait aussi renoncer à sa famille qui l’attend dans son époque. En plus, chaque détail qu’il change dans cette nouvelle jeunesse l’éloigne forcément du chemin qu’il a suivi la première fois, et de la rencontre avec sa femme. Qu’aurait fait l’adolescent qu’il était ? Prendrait-il les mêmes décisions que l’adulte qu’il est aujourd’hui, quand bien même coincé dans son corps et sa vie d’autrefois ?

Quartier lointain - Jiro Taniguchi

Recommencer ou l’occasion de mieux comprendre les réactions de ses parents ?

J’ai beaucoup aimé ce titre touchant et juste. L’idée de pouvoir recommencer sa vie depuis ses 15 ans est séduisante (bon, un peu moins si on pense à tous les cours chiants qu’on avait à cette époque-là) mais ça signifierait abandonner tout ce qu’on a maintenant. Même s’il nous arrive à tou·te·s de nous plaindre plus ou moins souvent de la vie qu’on mène, combien serait pre·te·s à tout laisser tomber pour recommencer ? Même si tout n’est pas parfait, il est difficile de tirer un trait sur ce qui fait et à fait notre quotidien ces 10, 20 ou 30 dernières années.

Le personnage d’Hiroshi passe par plusieurs étapes très sensées. Passer de « Il faut à tout prix que je me réveille, ça ne peut être qu’un rêve » à « Bon, puisque je ne peux rien y changer, autant en tirer le meilleur parti » ne se fait pas tout seul, ni en un jour. Et c’est sur plusieurs mois que nous verront ce quinqua désabusé redevenir un ado presque crédible. Presque, parce qu’il y a des choses qui ne s’efface pas.

Une jolie ode à l’adolescence, à la nostalgie qu’elle traine derrière elle et un très bon manga que je découvre sur le tard. Et que je ne peux que te recommander si, comme moi, tu étais jusqu’à présent passé·e à côté.

Un mois au Japon avec Hilde et LouEn résuméChallenge un max de BD en 2018

Points résolument positifs : très juste et très touchant. Même si on sera difficilement d’accord avec 100% des actions du héros, son cheminement sera parfaitement compréhensible.
Point hélas négatif : rien à signaler.

8 thoughts on “Quartier lointain – Jiro Taniguchi”

  1. Coincidence ou non, ce titre est revenu dans ma bib cet après-midi, et ton article achève de me convaincre, il est temps pour moi d’emprunter et de lire ce classique ! =) ce mois au Japon va probablement nous donner pleins de bonnes idées de lectures, peut-être pas le meilleur moyen de faire baisser nos pal mais tant pis x)

Quelque chose à ajouter ? Fais le ici.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.