Les nécrophiles anonymes t1 – Cécile Duquenne

Quadruple assassinat dans la rue de la Morgue: Les Nécrophiles anonymesTitre : Quadruple assassinat dans la rue de la Morgue : Les nécrophiles anonymes
Tome 1
Nombre de volumes vf : 3 (en cours ?)
Autrice : Cécile Duquenne
Édition : Bragelonne
Nombre de pages : 114
Date de sortie :  16 avril 2014
Prix : 7,99€
Achetez Quadruple assassinat dans la rue de la Morgue : Les nécrophiles anonymes sur Amazon.
La page FB de Cécile Duquenne.

Il en dit quoi le résumé ?

« Un fossoyeur dans le collimateur ? » L’existence paisible de Népomucène, préposé à la morgue, est bouleversée lorsqu’un tueur en série se met à sévir. Le croque-mort craint fort d’être le prochain sur la liste. Bob, son ami de longue date, un vampire de près de cent cinquante ans, décide aussitôt de mener l’enquête, persuadé que ces meurtres ne sont pas le fait d’un être humain. Népomucène ne quitte pas Bob d’une semelle, inquiet de le voir aller au-devant du danger. Au fil des découvertes, sur la nature de l’assassin comme sur celle de son ami, l’employé des pompes funèbres voit leur relation évoluer… Une mise en bière peu commune.

Et moi, j’en pense quoi ?

Je l’avoue, c’est le titre qui m’a poussé à acheter ce livre lors de la grosse OP Bragelone. Un titre qui m’a même poussé à mettre de coté mes à priori sur la bit-lit un moment.

Parce que, oui, clairement, nous sommes ici en pleine bit-lit. Bien qu’il faille reconnaitre que les personnages ne sont pas aussi stéréotypés que ceux que l’on voit trop souvent dans ce genre d’histoire.

L’histoire d’ailleurs, venons y.
D’un coté nous avons Népomucène, un homme, humain et un peu grassouillet, qui travaille à la morgue, à la préparation des cadavres. Et de l’autre Bob, le seul résident permanent de la morgue à ne pas être tout à fait mort.
Tout deux, bons amis, coulent une vie que l’on pourrait qualifier de pépère. Entre les casiers de bières qu’ils s’enfilent parfois et les expériences malsaines qu’ils tentent sur des animaux retrouvés morts. Jusqu’au jour où quatre médecins légistes sont retrouvés assassinés devant la morgue.

L’état des corps ne laisse que peu de doutes à Bob, il s’agit là du travail d’une créature surnaturelle. Et il se pourrait tout à fait que Népomucène, qui travaille au même endroit que ces infortunés, soit en danger. Il va donc s’entourer de quelques amis fidèles pour mener l’enquête et arrêter l’assassin. Enfin, l’arrêter ou l’anéantir, cela va de soi.

Un bon rythme

Même si l’on n’a pas ici le scénario le plus fou et original de l’histoire de la littérature vampirique ce tout petit volume est très agréable à lire. Le style est fluide, le rythme très correct et c’est sans compter les petites touches d’humour qui parcellent le récit et le rendent encore plus agréable.

J’ai noté une ou deux lourdeur dans les introductions des nouveaux personnages mais rien qui ne s’étale sur des pages et des pages.

A l’issue de ce premier volume, l’enquête en cours est close, ce qui est très appréciable.
Nous en savons finalement assez peu sur les personnages autre que Népo car nous n’avons suivit que lui du début à la fin. Mais cela change dans les volumes suivants. Ce qui devrait nous permettre d’en savoir plus au sujet de Bob surtout, que nous n’avons vu jusque là qu’à travers les yeux de son ami.

Il en va un peu de même dans la relation entre Népo et Bob mais ce n’est pas plus mal. Il n’y a pas de romance dans ce premier tome et au vu du style de l’autrice et de la façon dont elle a mis en place ses personnages, je doute que ça devienne le moteur premier du récit.
Ce qui, pour moi, est plutôt un très bon point.

Est-ce qu’il y aura un tome 2 pour moi ? Oui, sans aucun doute.

En résumé :

Les points résolument positifs : L’écriture est agréable, l’histoire se lit vite et il n’y a pas vraiment de temps morts.
Les points qui le sont hélas moins : On devine assez facilement comment cela va se terminer.

Livre lu dans le cadre du défi lecture 2016, pour la catégorie 28 : Un livre Bit Lit

défi lecture 2016

Enregistrer

4 thoughts on “Les nécrophiles anonymes t1 – Cécile Duquenne

Quelque chose à ajouter ? Fais le ici.