Le monde selon François t1 – Collin et Zabus

le monde selon francois t1Titre : Le monde selon François
Tome 1 – Le secret des écrivains
Nombre de volumes vf : 3 (en cours)
Scénario : Vincent Zabus
Dessin : Renaud Collin
Édition : Dupuis
Collection Punaise (dés 6 ans)
Nombre de pages : 48
Date de sortie :  3 janvier 2007
Prix : 9,50€
Achetez Le monde selon François tome 1 – Le secret des écrivains sur Amazon.

Il en dit quoi le résumé ?

Qu’il les écrive dans ses cahiers, qu’il les mime devant ses camarades d’école ou qu’il se les raconte à lui-même, François ne peut s’empêcher d’inventer des histoires. Le problème, c’est qu’il n’arrive pas toujours à contrôler son imagination débordante qui lui fait dire parfois tout et n’importe quoi. Et le plonge dans des situations embarrassantes. Aussi, François décide-t-il de brider son imaginaire et de ne plus jamais inventer des histoires. Peut-on ainsi nier sa nature profonde ? Les lettres, les mots et les récits vont-ils accepter de ne plus avoir François comme porte-parole ? Quel est le secret des écrivains ? Beaucoup d’humour, de poésie et d’aventure dans ce récit à lire dès six ans.

Et moi, j’en pense quoi ?

J’ai choisi cette BD en sachant que le public visé était très jeune. Je partais donc dans l’intention de la lire et la critiquer comme un album jeunesse.
Seulement, une fois ma lecture terminée, je n’était plus trop sur d’en voir l’intérêt.
Je vais donc critiquer cette BD pour ce qu’elle est. C’est à dire une bande dessinée tout public.
Qui peut certes être lue par des enfants encore fort jeunes (c’est même un peu son but) mais aussi par des plus grands.

D’entrée de jeu nous faisons la connaissance de François, un petit garçon qui (se) raconte beaucoup d’histoires. Ce qui a tendance à énerver certains élèves de sa classe qui en on probablement un peu ras la casquette des bobards de leur petit camarade.

Perdu dans son imaginaire il a un peu de mal à vivre une vie normale, comme les autres enfants. Et pour remédier à cela il décide de ne plus jamais rien écrire ou raconter. Ce qui bien sur, ne se passera pas comme prévu.

François m’a fait penser à moi au même âge et c’est sans doute pour cela qu’il m’a immédiatement semblé sympathique.

Comme je l’ai dit, cet album peut se lire à tout âge mais de temps en temps on se rend quand même compte qu’il a, au départ, été écrit plutôt pour un jeune public. Les dialogues ne sont pas toujours très poussés et certaines histoires que se raconte François sont à la limite du ridicule.
Malgré cela, on prend généralement plaisir à suivre son histoire.

La découverte du lettrier et de la façon dont les auteurs dressent les lettres sont autant de bonnes surprises qui font oublier les petites facilité du récit.

On peut même y déceler une petite métaphore et critique à peine cachée concernant les auteurs à succès qui enchainent (notez le double sans de ce mot, qui n’aura jamais été aussi pertinent qu’ici) des romans sans âme et qui se ressemblent tous année après année.

Je n’en ai pas encore parlé mais les dessins sont clairement la raison principale de mon choix de lecture. Ils sont beaux, dynamiques, pétillants. Et ce, même si François ne se ressemble pas toujours d’une case à l’autre.

En résumé :

Les points résolument positifs : L’idée de départ et les dessins.
Les points qui le sont hélas moins : Quelques facilités scénaristiques. Les personnages sont parfois un peu caricaturaux mais on le leur pardonne presque aisément. 

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

One thought on “Le monde selon François t1 – Collin et Zabus

Quelque chose à ajouter ? Fais le ici.