Mauvais genre – Chloé Cruchaudet

Mauvais genre - Chloé CruchaudetTitre : Mauvais genre
Bande dessinée
Pays d’origine :
France
Thèmes :
  travestissement – question de genre – guerre – déserteur – adaptation – histoire vraie
Autrice : Chloé Cruchaudet
D’après La garçonne et l’assassin de Fabrice Virgili & Danièle Volodman
Édition : Delcourt
Collection : DELC.MIRAGES
Nombre de pages : 160
Date de sortie :  18 septembre 2013
Prix : 18,95€ album
Acheter Mauvais genre sur Amazon.

Il en dit quoi le résumé ?Calendrier de l'avent 2017

Paul et Louise s’aiment, Paul et Louise se marient, mais la Première Guerre mondiale éclate et les sépare. Paul, qui veut à tout prix échapper à l’enfer des tranchées, devient déserteur et retrouve Louise à Paris. Il est sain et sauf, mais condamné à rester caché dans une chambre d’hôtel. Pour mettre fin à sa clandestinité, Paul imagine alors une solution : changer d’identité. Désormais il se fera appeler Suzanne. Entre confusion des genres et traumatismes de guerre, le couple va alors connaître un destin hors norme.
Inspiré de faits réels, Mauvais Genre est l’étonnante histoire de Louise et de son mari travesti qui se sont aimés et déchirés dans le Paris des Années folles.

Mauvais genre - Chloé Cruchaudet

Et moi, j’en pense quoi ?

Ça commence comme une histoire banale. Paul et Louise se courtisent, dansent et se marient. Puis la guerre vient tout chambouler et Paul se voit forcé de l’engager. Sur le champ de bataille, il voit et vit des choses affreuses qui vont le hanter pour le reste de ses jours. Par chance, un beau matin, il se retrouve à l’infirmerie à cause d’un doigt arraché, et bien vite, il devient évident pour lui qu’il ne retournera pas se battre. Il s’enfuit alors, déserte, et part se cacher dans la petite chambre que loue son épouse dans l’attente de son retour.

Rendu nerveux et mauvais par l’enfermement, il va, avec l’aide de Louise, trouver le moyen de pouvoir sortir à nouveau sans risquer de se faire dénoncer; en se travestissant en femme.
Petit à petit, ce qui ne devait être qu’un moyen d’éviter la prison va devenir pour lui une source d’épanouissement, et ses nouvelles connaissances rencontrées aux Bois de Boulogne vont lui permettre de se découvrir une toute autre personnalité. À partir de ce moment, il devient Suzanne, et une nouvelle vie faite de stupre et d’alcool s’offre à lui.

Mais cela n’ira forcément pas sans créer quelques tensions dans le ménage.

Mauvais genre - Chloé Cruchaudet

D’après une histoire vraie.

Sur fond d’histoire vraie, Mauvais Genre nous transporte dans l’intimité d’un couple hors norme pendant et après la Première Guerre mondiale.
Tantôt violente, tantôt drôle ou tendre, l’histoire ne nous épargne rien. Les personnages sont imparfaits, justes et tangibles, si bien qu’il nous est facile de nous y attacher, et même de nous identifier à eux.

Le récit s’ouvre sur un procès, mais on a tôt fait de l’oublier, tant ce que l’on nous montre à voir ensuite est immersif. On est donc un peu surpris quand on y revient vers la fin et en recommence à se poser des questions. De qui est-ce le procès ? Qu’est-ce qui va encore mal se passer ?
Et, bien qu’on commençait à s’en douter, la fin arrive en traitre, nous laissant bouche bée et sur le cul.

Les dessins sont très agréables. Le choix de la coloration en tons de gris, uniquement rehaussée du rouge des accessoires de Suzy, renforce l’impact général. La narration est rythmée, les touches d’humour nombreuses malgré la guerre, la violence et les larmes.

Je pense bientôt me procurer le roman dont est tirée cette BD qui est un gros coup de cœur. Mais, en attendant, je te conseille chaudement celle-ci, qui est brillante.

Pourquoi il faut l’offrir ce Noël ? Parce que l’histoire est passionnante, originale, qu’elle fait échos à des thématiques finalement très actuelles.

À qui il faut l’offrir ? À toute personne un tant soit peu intéressée par les questions queer.

Mauvais genre - Chloé Cruchaudet

En résuméChallenge BD 2017

Points résolument positifs : les dessins, la thématique abordée de façon très touchante, les personnages qu’on aime dés le départ.
Point hélas négatif : un prix un poil élevé, même si le livre est plutôt épais et très bien, donc bon, on pardonne assez vite.

One thought on “Mauvais genre – Chloé Cruchaudet

Quelque chose à ajouter ? Fais le ici.