Lucy Loyd’s Nightmare – Lucy Loyd, Mike Robb & Beverly

Lucy Loyd's Nightmare - Lucy Loyd, Mike Robb & BeverlyTitre : Lucy Loyd’s Nightmare
One-shot
Comics
Pays d’origine :
États-Unis
Thèmes : 
horreur
Autrices : Lucy Loyd & Beverly
Illustrations : Mike Robb
Édition : Delcourt
Collection : BAMB.GD.ANGLE
Nombre de pages : 96
Date de sortie :  2 avril 2014
Prix : 15,95€ album – 9,99€ numérique
Acheter Lucy Loyd’s Nightmare sur Amazon.

Il en dit quoi le résumé ?

Ne vous sentez pas perdu quand la nuit s’abattra sur vous ! Jack, le narrateur sans visage, vous tiendra la main tout au long de ces 96 pages maudites jusqu’à la tombe. Un livre hanté à faire pâlir de peur. Lucy Loyd, la reine du comics horrifique américain, est de retour. Son nouvel album Nightmare vous promet des nuits agitées et des litres d’hémoglobines. Des obsessions morbides d’un amant trompé à la lutte sanguinaire d’un shérif face à une horde de zombies, des errements meurtriers d’un poète alcoolique à la voracité d’un dinosaure en plastique… Vous n’êtes pas au bout de vos peines.

Et moi, j’en pense quoi ?

 

Un livre qui semble s’adresser essentiellement aux fans de Lucy Loyd. Ce que je ne suis pas puisque celui-ci est le premier que j’ai jamais ouvert et que je ne connaissais même pas l’autrice avant de le faire.

Lucy Loyd's Nightmare - Lucy Loyd, Mike Robb & Beverly

Le livre, ce livre, est le fil rouge de l’histoire. Mis en scène dans la BD, il a le chic pour attirer des ennuis à tous ceux qui le trouvent et se mettent à le lire. Que ce soit le type du début, qui voit un personnage lui ressemblant trait pour trait et venant d’avoir la même conversation que lui avec la fille qui vend le bouquin, se faire écraser par un camion avant de subir le même sort ou cet autre qui récupérera ladite BD dans une poubelle avant de faire déchiqueter quelques secondes à peine après avoir vu un personnage lui ressemblant vivre les mêmes derniers instants dans le livre maudit.

En passant de main en main tout au long de l’histoire le livre nous offre diverses nouvelles indépendantes les unes des autres, seulement liée entre elles par l’apparition du comics dans la vie des protagonistes. En observant les environs, pourtant, on parvient à relier certains détails de ces tranches de vie (et de mort) entre eux et à reconstituer la chronologie des événements.
Intelligemment entrelacées, toutes ces histoires n’en forment au final plus qu’une. L’idée est là, la réalisation suit, mais pourtant je n’ai pas vraiment réussi à accrocher.

Rempli de référence pour les fans.

Je vais aussi avoir du mal à parler de ce livre et de sa place dans l’œuvre de Lucy Loyd vu ma non-connaissance de son univers et c’est dommage parce qu’il est clairement là pour dire quelque chose aux fans, leur faire un clin d’œil ou même les renseigner sur l’avenir de la carrière de leur autrice d’horreur favorite.

Lucy Loyd's Nightmare - Lucy Loyd, Mike Robb & Beverly

Les nombreux clins d’œil aux œuvres précédentes de l’autrice sont suffisamment explicites pour qu’un.e néophyte puisse comprendre qu’ils en sont, mais ils paraissent parfois terriblement étranges. Pour preuve, les espèces de gnomes seventies sortant de nulle part à un moment ou le dino en plastique de la fin.

Au niveau du dessin, nous sommes sur du pseudo-réalisme aux aplats sans nuance où les ombres sont représentées par des traits noirs. Peu de plans audacieux, les personnages étant généralement cadrés en buste de face ou de dos.

C’est un comics étrange, parfois un peu kitsch et plus gore que véritablement effrayant. Il parvient pourtant à nous faire craindre un caméo de nous-même à chaque page qui se tourne. Mais c’est ridicule, bien sûr. Comment pourrait-on se trouver dans le li-

Lucy Loyd's Nightmare - Lucy Loyd, Mike Robb & Beverly

Challenge BD 2017En résuméChallenge Halloween 2017

Points résolument positifs : une idée sympa, plaira à coup sûr aux fans.
Point hélas négatif : dessins pas toujours top.

Enregistrer

3 thoughts on “Lucy Loyd’s Nightmare – Lucy Loyd, Mike Robb & Beverly

  1. oohh cela fait un peu « ring »…..cela reste trop effrayant pour moi didonc…en plus il faut etre specialiste de cette auteure…alors que non….lol
    1. Je suis loin d’être spécialiste de l’autrice mais ça va j’ai quand même compris, c’est juste que pas mal de références ont dû me passer à côté 😉
      enfin, de toutes façons c’est sympa mais vraiment sans plus, tu ne passes pas à côté de grand chose 😉

Quelque chose à ajouter ? Fais le ici.