L’odeur des garçons affamés – Loo Hui Phang & Frederik Peeters

L'odeur des garçons affamés - Loo Hui Phang & Frederik PeetersTitre : L’odeur des garçons affamés
One-shot
Bande dessinée
Pays d’origine :
France-Suisse
Thèmes :
  far west
Scénario : Frederik Peeters
Dessin : Loo Hui Phang
Édition : Casterman
Nombre de pages : 108
Date de sortie :  30 mars 2016
Prix : 18,95€ album – 13,99€ numérique
Acheter L’odeur des garçons affamés sur Amazon.

Il en dit quoi le résumé ?

Texas, 1872. Oscar Forrest, photographe, répertorie les paysages de l’Ouest pour le compte du géologue Stingley. Entre Oscar et Milton, jeune garçon à tout faire du groupe, s’installe une relation ambiguë. … Alors qu’autour de l’expédition, rôdent un inquiétant homme en noir et un Indien mutique. Stingley a conduit la mission aux portes d’une région hostile, dernier bastion de résistance des redoutables Comanches. Sur cette frontière lointaine, les limites entre civilisation et sauvagerie s’estompent. Un western intense où la Nature révèle les secrets les plus troubles.

Et moi, j’en pense quoi ?

Tu me connais, un titre comme celui-là, je ne pouvais pas le laisser passer.
Bon, j’ai quand même vérifié que le style me plaisait, ou au moins ne me déplaisait pas, avant de lâcher mes 20 balles pour cette édition même pas collector, mais plus haute et deux fois plus épaisse qu’une BD standardisée. D’ailleurs, en voyant les choses comme ça et en sachant que le prix moyen d’une BD se situe entre 10 et 12€, il n’y a pas vol, qu’on se le dise.

Amérique sauvage, fin des années 1800. Oscar Forrest est un photographe accusé d’escroquerie après avoir réalisé (et vendu) un bon nombre de photos dites spirites, où il mettait ses client·e·s éperdu·e·s en contact avec de prétendus esprits de l’au-delà. Pour fuir la mauvaise presse, il s’est engagé avec Stingley un géologue appâté par le gain, et Milton un jeune garçon d’écurie dans une expédition en plein far west pour rapporter des photos et des descriptions de ces endroits encore peu explorés.

L'odeur des garçons affamés - Loo Hui Phang & Frederik Peeters

À l’approche du territoire Comanche, ils seront suivit par un vieil amérindien et un homme étrange à l’aspect de mort-vivant.
Au même moment, des dessins étranges commencent à apparaitre sur leur chemin, sur les roches, mais aussi sur les pellicules de Forrest. Si on ajoute à ça le mystère qui entoure Milton, on ne sait bientôt plus si on est dans une histoire qui dénonce le colonialisme, parle d’amour interdit ou essaie de nous effrayer avec d’étranges légendes. Peut-être un peu tout ça à la fois.

Un western, mais pas que.

Comment te dire ça ? Bien que l’histoire, je devrais presque dire les histoires, n’était pas du tout celle à laquelle je m’attendais, j’ai beaucoup aimé.
La relation qui se développe entre Forrest et Milton, bien qu’un peu vite amenée, est intéressante et intense, le contexte historique autour d’eux apporte un plus considérable et le coté surnaturel rajoute une petite dose de magie qui pousse à s’interroger.

Au niveau du dessin, c’est un style plutôt réaliste que d’ordinaire je ne recherche pas, mais qui a pourtant su me séduire. Les ambiances en particulier, sont très bien rendues. Qu’il s’agisse d’un chaud après midi ou d’une nuit noire, on s’y sent presque.
La fin me laisse cependant un peu sur ma faim. J’aurais aimé en savoir plus sur chacun d’eux. Sauf peut-être sur Stingley qui est un vrai connard.

L'odeur des garçons affamés - Loo Hui Phang & Frederik Peeters

Un titre sympathique, donc, et deux auteurices sur lesquelles je ne manquerais pas de me renseigner d’avantage.

En résuméChallenge un max de BD en 2018

Points résolument positifs : des ambiances superbes, un scénario intrigant, de bons personnages.
Point hélas négatif : certains points trop vite survolés.

2 thoughts on “L’odeur des garçons affamés – Loo Hui Phang & Frederik Peeters”

Quelque chose à ajouter ? Fais le ici.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.