Le putois qui m’aimait – Mac Barnett & Patrick McDonnell

Le putois qui m'aimait - Mac Barnett & Patrick McDonnellTitre : Le putois qui m’aimait
Album
Thèmes :
animaux, humour, enquête (?)
Texte : Mac Barnett
Illustrations : Patrick McDonnell
Édition : Milan
Nombre de pages : 32
Date de sortie :  24 février 2016
Prix : 13,50€
Dés 4 ans
Acheter Le putois qui m’aimait sur Amazon.

Il en dit quoi le résumé ?

Quand j’ai accéléré, le putois a accéléré. Quand j’ai fait une pause, le putois a fait une pause. Je me suis retourné vers le putois. Je lui ai demandé : « Qu’est-ce que tu veux » ? Le putois n’a pas répondu. Un putois est un putois.

Et moi, j’en pense quoi ?

Gros coup de cœur pour ce petit album aux dessins terriblement retro.

Le putois qui m'aimait - Mac Barnett & Patrick McDonnell

Le héro est un homme ordinaire qui voit, un matin, un putois l’attendre sur le pas de sa porte. Toute la journée durant celui ci va le suivre et notre homme va tacher de lui échapper par tous les moyens. Il va courir, se cacher à l’opéra ou dans les égouts, prendre le taxi et même essayer de l’acheter avec une pomme et une montre à gousset. Seulement l’animal, non content de ne lui fournir aucune explication, ne cessera jamais de le pourchasser. A bout de nerfs notre homme finira alors par déménager.
Mais, alors que sa vie reprendra peu à peu son cours normal, il va subitement commencer à s’inquiéter. Qu’est donc devenu son putois ? Pourquoi ne le poursuit-il plus ? Et s’il lui était arrivé quelque chose ?

Inversant alors les rôles, notre héro humain va partir à la recherche de ce putois particulier. Il repassera par la fête foraine, le cimetière et les égouts. Tous ces endroits qu’il emprunta plus tôt dans l’intention de fuir son admirateur.

Le putois qui m'aimait - Mac Barnett & Patrick McDonnell

L’histoire est un peu particulière, surtout pour un album. Je ne pense pas me tromper et supposant qu’enfants et adultes n’en auront pas la même lecture. Il y a ce petit coté absurde qu’on retrouve dans certains albums, dans ceux qui finissent souvent dans mes coups de cœur.

Un conte intemporel.

Il n’y a pas vraiment de logique ou de leçons à en retenir. Ou alors elles m’échappent. L’histoire nous emporte simplement dans son sillage et la fin n’est ni heureuse ni malheureuse, juste un peu étrange, comme ce titre, et surtout très ouverte et prête malgré tout à sourire.

Le putois qui m'aimait - Mac Barnett & Patrick McDonnell

Le dessin convient merveilleusement bien au texte. On a l’impression de lire une histoire datant des années 50 aussi bien grâce à son thème assez intemporel et aux graphismes épurés et délicieusement rétro. Mais le rythme de la narration est lui bien actuel.

A l’exception de deux planches marquant la transition entre la poursuite de l’homme et celle du putois qui sont beaucoup plus colorées, toute l’histoire est illustrée à l’aide d’une gamme de gris, blanc et orangé qui participe à l’effet « album pour tout age » de cet œuvre.

C’est d’ailleurs un album à acheter d’abord pour soi et ensuite seulement pour ses enfants.
(En même temps c’est le cas de pas loin de 100% des albums que j’achète).

Le putois qui m'aimait - Mac Barnett & Patrick McDonnell

En bref Challenge Je lis aussi des albums 2017

Points résolument positifs : Les dessins rétro, l’histoire un peu absurde et tendrement douce.
Point hélas négatif : Encore une fois, et j’ai l’impression de me répéter, rien.

Enregistrer

2 thoughts on “Le putois qui m’aimait – Mac Barnett & Patrick McDonnell

  1. Il a l’air très sympa ce petit album ! J’aime bien le coté Rudolphe du putois avec son petit nez rouge 🙂

Quelque chose à ajouter ? Fais le ici.