Le Nibelung, tome 1 : Le Carnaval aux Corbeaux – Anthelme Hauchecorne

Titre : Le Nibelung, Le Carnaval aux Corbeaux
Tome : 1
Série en cours
Auteur : Anthelme Hauchecorne
Illustrateurs : Loïc Canavaggia et Mathieu Coudray
Éditions : Du Chat Noir
Nombre de pages : 320
Prix : 18 €
Date de sortie :  15 février 2016
Acheter Le Nibelung, Le Carnaval aux Corbeaux sur Amazon.
Site de l’auteur
Sa page Facebook
Site de la maison d’édition

Il en dit quoi le résumé ?

Ludwig grandit à Rabenheim, un petit bourg en apparence banal. Claquemuré dans sa chambre, il s’adonne au spiritisme. À l’aide d’une radio cabossée, il lance des appels vers l’au-delà, en vue de contacter son père disparu. Jusqu’à présent, nul ne lui a répondu… Avant ce curieux jour d’octobre. Hasard ? Coïncidence ? La veille de la Toussaint, une inquiétante fête foraine s’installe en ville. Ses propriétaires, Alberich, le nabot bavard, et Fritz Frost, le géant gelé, en savent long au sujet du garçon. Des épreuves attendent Ludwig. Elles seront le prix à payer pour découvrir l’héritage de son père. À la lisière du monde des esprits, l’adolescent hésite… Saura-t-il percer les mystères de l’Abracadabrantesque Carnaval ?

Et moi, j’en pense quoi ?

Une nouvelle sortie D’Anthelme Hauchecorne ça me met toujours dans tout mes états. Alors, quand en plus il me contacte pour me proposer un service presse sur son dernier opus vous imaginez ma joie.

Le Nibelung, tome 1 : Le Carnaval aux Corbeaux - Anthelme Hauchecorne

Dans ce volume, premier d’une trilogie, l’auteur nous entraine dans un carnaval pour le moins particulier. Au programme animations morbides, spectacle spectral et friandises à l’arrière gout ectoplasmique.

Cette fois encore le magicien des mots qu’est Hauchecorne nous dépeint un environnement tangible, une ambiance palpable et des personnages aussi hauts en couleurs que crédibles.

L’histoire est parfois un poil compliquée car il y a énormément de personnages secondaires et beaucoup de secrets (qui se révèlent petit à petit) mais elle ne sombre jamais dans un coté brouillon qui nous donnerait envie d’en arrêter la lecture.
Elle se lit très vite et très facilement avec obligation d’accélérer la cadence lors du dernier tiers, l’action y devenant véritablement haletante. J’avoue que ma partie préférée fut celle où les héros quittent l’Abracadabrantesque Carnaval pour… ailleurs. J’espère aussi que cet ailleurs sera également présent dans les prochains tomes. Mais je ne pense pas prendre trop de risque en affirmant que ce sera le cas.

Un objet livre absolument sublime.

Comme souvent dans les œuvres de l’auteur on retrouve de très nombreuses références au folklore (allemand en l’occurrence) et aux légendes anciennes, je suis même sur d’en avoir raté quelques unes, n’étant pas forcément spécialiste en la matière. C’est en tout cas toujours un plaisir de voir le travail énorme fait en amont, qui aide, pour sur, à consolider l’histoire et lui ajoute du cachet.

Attardons nous aussi un instant sur le livre en lui même qui est un objet absolument sublime. Que ce soit par les magnifiques illustrations de Loïc Canavaggia et Mathieu Coudray, disséminées tout au long du récit, la mise en page soignée avec ses petites plumes noires au dessus de chaque page et ses dessins séparant chaque chapitre, la couverture angoissante et ambiancante à souhaits ou plus encore la quatrième de couverture et son coté rétro aux allures d’affiche de fête foraine. C’est résolument un livre que l’on prend plaisir à feuilleter et à avoir dans les mains.

Le Nibelung, tome 1 : Le Carnaval aux Corbeaux - Anthelme Hauchecorne

Si j’avais une critique à toutefois formuler ce serait que les illustrations apparaissent souvent trop tôt dans l’histoire, plusieurs pages avant que l’action s’y référant ne se déroule. J’aurais préféré qu’elles apparaissent en même temps.
Mais ça ne gâche pas non plus la lecture, il n’y a aucune révélation qui pourrait être qualifiée de spoiler innommable.

C’est donc encore une réussite pour cet auteur que j’affectionne particulièrement, et au vu des dernières lignes de ce volume je ne peux que dire : « Vivement la suite ! »

En résumé :

Points positifs : L’édition très jolie, le travail sur les mots, les personnages complets et intéressants, la promesse d’un tome 2 encore meilleur.
Point négatif : Les illustrations pourraient apparaitre un poil plus tard dans les pages.

 

Livre lu dans le cadre du défi lecture 2016 pour la catégorie 54 : Un livre d’un auteur invité au salon du livre de Paris 2016

Ainsi que dans celui du défi SFFF et diversité pour la catégorie 16 : Lire le premier livre d’une série SFFF que vous n’avez jamais lu.

Merci à l’auteur et au Editions du Chat Noir de m’avoir permis de chroniquer ce livre.

 

 

Enregistrer

Enregistrer

2 thoughts on “Le Nibelung, tome 1 : Le Carnaval aux Corbeaux – Anthelme Hauchecorne

Quelque chose à ajouter ? Fais le ici.