Le mystère de la chambre jaune – Gaston Leroux

Titre : Le mystère de la chambre jaune
Auteur : Gaston Leroux
Éditions : Le Livre de Poche
Nbre de pages : 416
Date de sortie :  1907 pour la première édition

Il en dit quoi le résumé ? 
Alors qu’elle s’était enfermée à double tour dans sa chambre, Mathilde, la fille du célèbre professeur Stangerson, est victime d’une terrible agression. Et pourtant, la pièce était barricadée comme un vrai coffre-fort ! Par où l’assassin a-t-il pu s’enfuir ? Frédéric Larsan et le jeune Joseph Rouletabille, journaliste et détective en herbe, mènent l’enquête…

Et moi, j’en pense quoi ?  Le nom ridicule du héro (Rouletabille) m’avait toujours refroidie et je dois reconnaitre que, stupidement, je n’étais pas très emballée à l’idée d’en apprendre plus sur lui. Je ne sais pas ce que j’en attendais mais certainement pas une bonne histoire.
Or, c’est précisément ce que j’ai trouvé !

Le mystère de la chambre jaune c’est un peu culte quand même. On ne compte plus le nombre de livres, films et séries qui y font référence à un moment ou à un autre. Du coup, malgré la mauvaise première impression, tout à fait injustifiée, que m’avait fait le journaliste, j’ai décidé de voir par moi même de quoi il retournait. Après tout ce n’est pas parce que j’ai eu une ou deux mauvaises expériences avec certains auteurs français de cette époque qu’il est écrit qu’il en sera de même avec tous.

Et cette décision fut foutrement judicieuse ! Je n’ai pas juste aimé l’histoire de Leroux, je l’ai adorée.
Le voir fureter partout, tenter d’échafauder un plan, une solution, essayer de le suivre ou même de se doubler dans ces résonnements, j’ai trouvé ça vraiment cool et me suis régalée du début à la fin.

Pourtant, ici, comme dans Sherlock Holmes par exemple, on ne peut pas vraiment trouver la réponse par nous même, trop d’indices et de choses que nous ne pouvons pas deviner nous sont caché.e.s jusqu’à la résolution de l’enquête mais c’est avec plaisir qu’on découvre, au moment choisi par l’auteur, tout ce qui nous avait échappé avant ça.

Si vous aimez les histoires d’Arthur Conan Doyle ou les enquêtes à l’ancienne vous devriez tomber assez facilement sous le charme de ce petit journaliste au physique pas facile.

Je me suis d’or et déjà déjà procurée « Le parfum de la dame en noir » qui fait suite à cette histoire et le lirais probablement très bientôt.

En résumé :
Point positifs :
Un bon rythme, des personnages attachants, une bonne enquête.
Points négatifs : Certaines choses importantes sont reliées à d’autres aventures du journaliste et ne vous parleront pas du tout si, comme moi, vous commencez votre initiation avec ce livre ci. Ça n’empêche absolument pas de comprendre en revanche.

 

 

Enregistrer

Quelque chose à ajouter ? Fais le ici.