Le Bâtisseur tome 1, Les Braises de la Colère – Christophe Trouslard

Le Bâtisseur tome 1, Les Braises de la Colère - Christophe TrouslardTitre : Le Bâtisseur. Les Braises de la Colère
Tome 1
Roman
Thèmes : relation père-fils – amour – révolution
Nombre de volumes vf : 2 (terminé)

Auteur : Christophe Trouslard
Édition : Andante
Nombre de pages : 496
Date de sortie :  février 2013
Prix : 5,99€ numérique – 15,83€ broché
Acheter Les Braises de la Colère tome 1 sur Amazon.

Il en dit quoi le résumé ?

Vansilude sur Esle, une petite bourgade paradisiaque. L’été s’annonce torride.

C’est à cet endroit que vivent Saul Pomel et son jeune fils, Simon.
Saul est un réparateur talentueux et apprécié. Simon, astucieux et créatif est un optimiste. Une rare et précieuse complicité unit le père et le fils.

Vansilude sur Esle compte, parmi ses habitants, une communauté d’individus d’un autre âge regroupés dans un quartier vétuste et insalubre soigneusement maintenu à l’abri des regards. Indigents, ils ont vocation à servir les citoyens et subir en silence.

Mais voici que, contre toute attente, ils transgressent les lois. Naïfs et imprudents, ils commettent même l’irréparable, brisent l’harmonie des lieux, suscitent l’indignation et déchaînent les passions.

Pourtant, guidés par leur intuition et bravant le mépris public, Saul et Simon s’en approchent et s’y attachent.

De découvertes effarantes en émotions fortes, Saul ouvre enfin les yeux sur cette société recluse et asservie et s’épouvante de la véritable nature de la classe à laquelle il appartient. Artisans, commerçants, médecin, curé… Il ne peut plus cautionner par son silence les pratiques malfaisantes auxquelles il assiste. Mais en se rebellant, il vrille les nerfs de bien des personnes, dont le tyran des lieux qui a tout pouvoir pour le broyer.

Comment Saul peut-il rivaliser dans ce combat inégal qui semble perdu d’avance ?
Que sait-il que la plupart ignorent ?

Et moi, j’en pense quoi ?

L’histoire est intéressante, les personnages bien construits, l’univers crédible.
Au départ on est cependant un peu perdu, baugeglandiers, grenouillots, mais qu’est-ce que c’est que ces bêtes là ? Une petite recherche en ligne plus tard on apprend qu’il ne s’agit pas de noms communs que nous ne connaissions pas mais bien de termes particulier à l’histoire et on se détend un peu.

Malgré le fait que l’histoire soit bien construite, j’ai mis vraiment longtemps à la terminer et je ne m’explique pas pourquoi. Certains passages traînent peut-être un peu en longueur mais rien d’affreux non plus. D’une manière générale le rythme est consistant bien que toutes les actions de Saul ne soit pas d’un intérêt égal. 

Le style est fluide, on rentre assez facilement dans l’histoire.
Les passages où l’on est happé dans l’imagination de Simon m’ont parfois un peu ennuyé bien que je n’ai pas grand chose à reprocher à ce personnage qui est réaliste et crédible. Son obsession pour les avions est parfois agaçante mais ça colle bien avec son caractère et le fait que ce soit un enfant.

Au début j’ai eu un peu de mal à situer l’époque à laquelle se déroulait l’histoire, je la pensais bien plus ancienne et j’ai été surprise et découvrant que les personnages avaient des voitures et l’électricité. Mais cela a lieu dans les premières pages (quelques dizaines tout au plus) donc finalement j’ai très vite été corrigée et j’ai eu assez peu le temps d’imaginer un village très ancien pour finalement le voir s’illuminer grâce aux lampadaires et aux phares des voitures.

Les personnages sont relativement nombreux mais ceux auxquels nous ne sommes pas habitués sont généralement amenés dans un environnement qui permet de les resituer assez aisément. On est très rarement perdu devant une horde de personnages dont on ne se rappelle plus ni qui ils sont ni ce qu’ils ont fait plus tôt dans l’histoire.
L’attention apportée à leur création, leur réalisme et leur évolution est pour moi l’atout principal de ce roman. Tous ne sont pas développés autant qu’ils le mériteraient (je pense notamment à Mathilde et Dambigue) mais ça peut encore venir dans le tome 2 et déjà en l’état on n’a aucune peine à croire en eux.

L’idée est originale mais il est vrai qu’on met longtemps avant d’approcher le cœur de l’intrigue.
Ce tome semble être une mise en place pour ce qui arrivera dans le suivant, et c’est un peu long pour un préambule.
La grosse majorité de l’action se situe à la toute fin, ce qui est un peu dommage.

Cela dit je n’ai vraiment pas grand chose à reprocher à ce livre, le rythme est correct, les personnages vraiment bons, l’intrigue originale et pourtant je n’ai pas vraiment su entrer dans l’histoire. Ça maque peut-être un peu d’action.

En résumé

Points positifs : Les persos sont très crédibles, vraiment bien travaillés et attachants (ou détestables).
Points négatifs : Quelques longueurs, pas énormément d’action.

Livre lu dans le cadre du défi lecture 2016 pour la catégorie 18 : Un livre écrit par un auteur d’un de nos groupes de lecture

défi lecture 2016

 

Enregistrer

Quelque chose à ajouter ? Fais le ici.