La bibliothèque des âmes – Ransom Riggs

La bibliothèque des âmes - Miss Peregrine et les enfants particuliers - Ransom RiggsTitre : La bibliothèque des âmes
Le troisième volume de Miss Peregrine et les enfants particuliers.
Roman
Thèmes :
fantastique – amitié – pouvoirs – aventures – quête
Nombre de volumes vf : 3 (Terminé)
Nombre de volumes vo : 3 (Terminé)

Auteur : Ransom Riggs
Édition : Bayard Jeunesse
Nombre de pages : 592
Date de sortie :  11 mai 2016
Prix : 17,90€ broché – 12,99€ numérique
Acheter La bibliothèque des âmes sur Amazon.
Lire aussi la critique du premier tome de
 Miss Peregrine et les enfants particuliers et du second, Hollow City.

Il en dit quoi le résumé ?

Dans le Londres d’aujourd’hui, Jacob Portman et Emma Bloom se lancent à la recherche de leurs amis enlevés par les Estres. Ils retrouvent leur trace grâce au flair aiguisé d’Addison, l’illustre chien particulier doué de parole. Bientôt, au bord de la Tamise, ils font la connaissance de Sharon, un géant bourru qui, moyennant une pièce d’or, propose de leur faire traverser le fleuve. Ils rejoignent ainsi l’Arpent du Diable, une boucle temporelle à la réputation effroyable où séjournent les particuliers les moins recommandables, où pirates et malfaiteurs commettent leurs forfaits en toute impunité. Jacob et Emma ne se sont pas trompés : l’ennemi a bien établi son QG dans l’Arpent, derrière les murs d’une forteresse imprenable…

Et moi, j’en pense quoi ?

Je referme juste le troisième (et plus gros) volet des aventures de Miss Peregine et les enfants particuliers. Enfin, surtout des enfants particuliers. Et, en gros, j’ai plutôt aimé. Sauf la fin que j’ai trouvée très en dessous du reste.
Mais voyons ça plus en détails.

Ça va un peu spoiler les tomes un et deux, donc si tu ne les a pas lu tu sais ce qu’il te reste à faire.

Un tome plus sombre ou Jacob, Emma et Addison, le chien doté de parole, doivent fuir les Estres dans le métro Londonien. Privés de leurs ami.e.s iels cherchent un moyen de leur venir en aide tout en restant eux même en vie.

Leurs pas, et le flair d’Addison, les mèneront jusqu’à une embarcation sur la Tamise où se trouve un géant en attente de clients à promener à travers les époques.
De toutes les destinations qu’il leur propose une en particulier retient leur attention. l’Arpent  du Diable, une boucle infecte où se côtoient malfaiteurs, esclavagistes et drogués. L’endroit idéal quand on est un Estre et qu’on cherche à cacher des prisonniers, non ?

La bibliothèque des âmes - Miss Peregrine et les enfants particuliers - Ransom Riggs

La fin du voyage. Ou comment devenir adulte en moins de trois semaines.

Dans ce tome Jacob va apprendre beaucoup de choses sur lui même et sur son grand-père. Alors qu’il n’était qu’un gamin au début du premier tome il termine ce troisième volet, qui ne se déroule que quelques semaines plus tard, en étant presque un homme.

Comme je l’ai dit, ce tome est bien plus sombre que les premiers et, peut-être grâce à ça, il est aussi plus passionnant. On est pourtant toujours dans de la littérature jeunesse. L’Arpent du Diable nous est décrit comme un endroit à ce point repoussant qu’on s’attendrait finalement à ce qu’il s’y passe bien plus de choses horribles. Nos héro.ïnes ont malgré tout beaucoup de chance dans tout ce qui leur arrive. A tel point que par moment au lieu d’avoir peur pour elleux on se demande juste ce que l’auteur va sortit de son chapeau pour les tirer d’affaire. C’est à mon sens la plus grande faiblesse de cette trilogie, la façon dont les enfants se sortent de presque toutes les situations est complètement tirée par les cheveux.

Un allié qui passait justement par là et qui les sauve, une ou deux fois ça passe, on peut faire avec. Mais quand la chance devient la raison principale de leur réussite on a un peu plus de mal à l’accepter. Or, ici, ça commence dés le premier chapitre, lors de la course poursuite avec l’Estre dans le métro, et ça se prolonge jusqu’au dernier avec la merveilleuse découverte d’un enfant particulier qui va grandement arranger tout le monde.

Iels ne devraient pas pouvoir gagner la guerre grâce à la chance ! Ce n’est pas sérieux.

Un univers plutôt complet et beaucoup de bonnes idées.

Si on met cela de coté, l’histoire est assez prenante. On va de découvertes en surprises et c’est plutôt agréable. Les nouveaux personnages sont intéressants et les doutes que l’on peut nourrir à leurs sujets nous permettent de rester dans un état d’esprit porche de celui d’Emma et Jacob Ce qui est très bien joué puisque ça renforce l’attachement qu’on a pour elleux ainsi que l’identification que l’on peut ressentir.

La bibliothèque des âmes - Miss Peregrine et les enfants particuliers - Ransom Riggs

L’un dans l’autre il s’agit plutôt d’un bon tome et, d’une façon plus générale, d’une trilogie sympa. Malgré cela elle souffre, comme toute première œuvre ais-je envie de dire, de défauts, et ils ne sont pas anecdotiques.
Pour moi, cette histoire ne survivra pas au temps comme l’œuvre majeure qu’on essaie de nous vendre depuis un an ou deux. C’est une aventure sympathique, oui. L’adaptation qui en a été faite était super bizarre, oui aussi. Il est possible de trouver mieux construit pour la même tranche d’age et avec des personnages tout aussi attachants, carrément oui.

Je clôturerais la partie sans spoiler ici. Dans ce qui va suivre je vais spoiler allégrement une partie du bouquin moyennement importante.
Je n’y spoilerai cependant pas la fin ni ce qui arrive aux personnages principaux mais je racontai quand même ce qui est arrivé à l’un des enfants particuliers. Si tu n’as pas encore lu le troisième tome et que tu penses le faire un jour arrêtes toi ici. Mais si tu veux voir plus concrètement de quoi je parle quand je dis qu’il y a des erreurs de construction vas-y, la suite est à toi.

Partie spoiler.

Pour moi il y a une erreur de construction dans ce tome, entre autre, au sujet d’un personnage. Lors de l’attaque de la boucle de Miss Wren les Estres ont tués la plupart des animaux et capturés les deux petites filles. Quand Addison retrouve Jacob et Emma il leur raconte comment Fiona est tombée de la falaise et est morte. Bien qu’il n’ait pas vu son corps sans vie. A partir de ce moment là aussi bien Jacob que læ lecteurice va se mettre à échafauder des théories. La jeune fille contrôle les végétaux, il n’est pas impensable qu’elle ai pu faire grandir une branche pour s’y rattraper. Ou encore tout un tas de buissons durant sa chute, qui lui auraient permis de l’amortir et d’arriver en bas amochée mais vivante.

Il y a une règle tacite dans les œuvres de ce genre, quand un personnage meurt hors champs on n’est jamais tout à fait sur qu’il est bien mort. Au contraire, il y a de grandes chances pour qu’il soit encore en vie, même s’il a été laissé pour mort. Regarde le limier dans GoT, s’était juste évident qu’il reviendrait. En écrivant ça je me rends compte que je ne sais pas où en est la VF, j’espère ne pas t’avoir trop spoiler ça en plus.
Enfin donc, pour moi Fiona était toujours en vie, c’était évident. Or elle ne revient pas à la fin. Donc, soit elle est bien morte lors de la chute, soit elle est toujours perdue quelque part. Et comme aucun spin off à son sujet n’est prévu à ma connaissance…

Je ne trouve pas ça juste, elle n’était peut-être pas aussi importante qu’Emma ou Jacob mais elle n’était pas non plus une figurante, elle méritait de mourir au premier plan.
De plus, utiliser ce ressort scénaristique pour ne finalement rien en faire me semble bizarre. A quoi cela sert-il que Jacob reparle d’elle plusieurs fois au court du récit si ce n’est pas pour la faire revenir à un moment ou un autre ?

La bibliothèque des âmes - Miss Peregrine et les enfants particuliers - Ransom Riggs

Un peu comme le garçon en partie invisible du camp de gitans du tome 2. On lui a promis de venir le rechercher mais qu’en est-il finalement une fois la guerre finie ? Fait-il partie des fantômes du passé pour qui on ne peut rien, comme la fille de la baignoire ? Probablement vu qu’iels viennent de la même époque. Pourtant iels sont traité.e.s différemment. Pourquoi ?

Changement de règles ?

Il y a aussi cette histoires des nombreuses boucles encore actives dans le monde. Comment peuvent-elles l’être si personne ne les entretient ? On a appris dans le tome 1 qu’il faut utiliser régulièrement le passage entre la boucle et le monde extérieur pour qu’elle continue à exister. Que si on ne le fait pas elle fini par disparaitre. Or, ici il y a plein de boucles inoccupées encore en activité et ça ne semble déranger personne. A moins qu’il ne reste des particuliers dans ces boucles ? Mais pourquoi les Estres ne les ont-ils pas tous enlevés ?

J’ai l’impression que l’auteur s’est embrouillé sur certains points et qu’il en a carrément oublié d’autres qu’il avait pourtant mis en place dans les deux premiers tomes.

D’ailleurs la fin ne répond pas à une question posée très tôt dans ce tome : Comment Addison a fait pour s’enfuir lors de la prise de sa boucle par les Estres et comment il a retrouvé Emma et Jacob. L’hypothèse Miss Peregrine ayant été mise à mal au bout d’un moment on était en droit d’en attendre une autre.

La boucle du Magicien d’Oz ?

Gros bémol pour la fin aussi. Je déteste les héro.ïne.s qui choisissent de retourner à leur petite vie de pecnots à la fin de leur aventure. Comme si, tout compte fait, passer son diplôme et devenir avocat pouvait être plus intéressant que de vivre dans un monde de magie pendant peut-être des centaines d’années.

Le syndrome Dorothy, « On n’est jamais aussi bien que chez soi », est peut-être le truc qui me gonfle le plus dans la littérature. Honnêtement, qui ferait ce choix ? C’est totalement idiot. Qu’est-ce que la vie dans notre dimension peut avoir de si intéressant ? Surtout quand tous ses ami.e.s et l’amour de sa vie se trouvent dans une autre.

Enfin, c’est quand même un peu rattrapé par les dernières pages mais, elles aussi, font preuve d’un peu trop de facilité et de « finalement tout va pour le mieux. La vie est belle, tout est parfait. »

Fin de spoiler.

En fin de compte cette trilogie est sympa, on prend plaisir à suivre les enfants dans leurs aventures et globalement tout se tient plus ou moins. Mais je doute que je la relirais ou qu’elle me restera comme une lecture marquante d’ici 5 ou 10 ans.

Pas mal, oui. Sympathiquement cool, oui. Mais génialissime, non. Culte, non plus. Faut pas pousser. Il y aurait trop de choses à corriger pour en arriver là.

En résumé

Points résolument positifs : L’édition très soignée, le rythme avec assez peu de temps morts, les nouveaux personnages.
Points hélas négatifs : Les résolutions simpliste, à la limite du Deus ex Machina, la mauvaise gestion de certains points d’intrigues, la fin.

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

2 thoughts on “La bibliothèque des âmes – Ransom Riggs

Quelque chose à ajouter ? Fais le ici.