Insolente Veggie tome 3, Mort à la viande – Rosa B.

Insolente Veggie tome 3, Mort à la viande - Rosa B.Titre : Insolente Veggie
Tome 3. Mort à la viande
Bande dessinée
Pays d’origine :
France
Thèmes : 
antispécisme – véganisme – actualité
Nombre de volumes :
3 (en cours. Peuvent être lu indépendamment)
Autrice : Rosa B.
Édition : La Plage
Nombre de pages : 176
Date de sortie :  19 octobre 2017
Prix : 15,90€
Acheter Insolente Veggie tome 3, Mort à la viande sur Amazon.
Lire les critiques des tome 1, une végétalienne très très méchante et 2, l’antispécisme c’est pas pour les chiens.

Il en dit quoi le résumé ?

• Peut-on manger de la viande tout en respectant les animaux ? Les éleveurs sont-ils tristes quand leurs bêtes partent à l’abattoir ? Être vegan, ça coûte cher ?
• Après « Une végétalienne très très méchante » et « L’antispécisme c’est pas pour les chiens », Rosa B répond en BD à toutes ces questions (et bien d’autres !) avec l’humour incisif et impertinent qui la caractérise !

Et moi, j’en pense quoi ?

Insolente Veggie revient avec un troisième album, peut-être encore plus grinçant que les précédents.

À travers des dessins simples en noir et blanc, elle réagit à l’actualité en rapport aux animaux de ces derniers mois. Amour sanglant, dictature du Tofu, éleveurs oppressés, bouffeur de chat et recette ultra violente de pois chiches, rien ne nous sera épargné.

On commence fort, avec « comment tuer 3 millions d’animaux par jour, rien qu’en France ». Trois millions, soit l’équivalent de la population de la région Bourgogne Franche-Comté. Par jour. On a beau connaitre les chiffres, les voir affichés de la sorte ne laisse pas indifférent (pour peu qu’on ait un cœur ? Oui, je te provoque).
Une entrée en matière un peu morbide, donc. Et, bien que teinté de nombreuses touches d’humour (noir), le récit nous rappelle régulièrement que oui, à l’instant même, en permanence, tous les jours de l’année, des animaux se font assassiner pour un plaisir de quelques secondes en bouche.
Parce qu’on n’est pas là (que) pour rigoler, mais pour faire un peu de prévention aussi.

Confrontant des consommateurices, bouchèr.e.s ou éleveurices fictif/ve.s, en exagérant parfois le trait, l’autrice démonte certains clichés en donnant la parole aux victimes (en devenir).

Insolente Veggie tome 3, Mort à la viande - Rosa B.

Pas forcément destiné à tou.te.s, même si ce serait chouette.

Certains gags vont hélas trop loin. Pas tellement dans leur propos, que, généralement, je soutiens, mais dans leur longueur générale. Prenons pour exemple le strip l’alimentation vegan à la base, c’est pas compliqué (que je t’invite à aller lire sur son blog). S’arrêter à la case suivant le dialogue « Un peu de Vin ? Il est bio ? » m’aurait semblé, d’un point de vue purement scénaristique, plus percutant et marrant.
J’ai remarqué ça plusieurs fois, comme une envie d’en faire plus, au risque d’en faire trop. Après, je sais à quel point il est difficile de savoir quand s’arrêter pour obtenir le meilleur résultat.

Au final, ce que je reprocherais de manière générale à cette série, c’est le fait qu’un.e non végane risque de ne pas vraiment rire souvent. Ni de se sentir concerné.e.s quand elle énonce des chiffres, dénonce des comportements, vu qu’iels ne le sont déjà pas quand on les leur donne de vive voix… Après, comme iels ne sont pas le public cible, je ne sais pas si on peut vraiment parler d’un réel point négatif.

En résuméChallenge BD 2017

Points résolument positifs : incisif, mordant, dérangeant. Met en lumière des comportements qu’on retrouve trop souvent quand on tente un peu de sensibilisation.
Point hélas négatif : parfois, une mauvaise gestion de la chute. Ne parlera pas à une très grosse part des omnis.

 

Quelque chose à ajouter ? Fais le ici.