Gate, au delà de la porte t1 – Satoru Sao et Takumi Yanai

gate t1 satoru SaoTitre : Gate, au delà de la porte
Tome 1
Nombre de volume vf : 2 (en cours)
Nombre de volume vo: 9 (en cours)
Dessin : Satoru Sao 
Scénario :
Takumi Yanai
Éditions : Ototo
Nombre de pages : 220
Date de sortie :  5 mai 2016
Prix : 7,99 €
Achetez Gate, au delà de la porte sur Amazon.

Il en dit quoi le résumé ?

En plein centre de Ginza, à Tokyo, une porte géante apparaît. En déferlent des hordes de soldats, monstres et dragons venus d’un autre âge et dont l’invasion est stoppée par les Forces japonaises d’autodéfense. La contre-attaque ne se fait pas attendre : un petit contingent de troupes nipponnes est envoyé de l’autre côté de la porte pour y découvrir un pays de magie, d’elfes et de trolls. Yoji Itami, soldat et fier otaku, fait partie de cette expédition en route pour découvrir ce nouveau monde et braver ses nombreux dangers ! Un Stargate à la japonaise qui oppose un Japon contemporain à un Empire antique habité d’humains et de créatures fantastiques ! Au-delà d’une guerre entre deux mondes, Gate développe son intrigue sur un fond de politique internationale où le Japon devra faire face aux déstabilisations et manigances des autres grandes puissances terriennes.

Et moi, j’en pense quoi ?

Une porte qui s’ouvre et, derrière elle, un monde inconnu (et hostile ?) à découvrir. Des animaux nouveaux (des monstres ?) qui en sortent et un peuple moyenâgeux prêt à en découdre. Voilà un programme pour le moins alléchant.
Ce manga ne perd pas de temps et dés la première page nous sommes confronté à la fameuse porte, s’ouvrant justement en plein centre de Tokyo et déversant dans notre monde son lot de bêtes et hommes armés jusqu’au dents.

Passé la panique initiale et la riposte de l’armée japonaise (que l’on nous évite parce qu’il ne s’agit pas du thème de cette histoire) nous nous retrouvons rapidement au milieu de l’unité spéciale envoyée sur place, dans le nouveau monde.
L’homme a l’origine de la décision qui sauvera bon nombre de civils, Yoji Itami, est envoyé la bas pour diriger cette unité. C’est également lui que nous suivrons le plus tout au long de ce premier tome.

Ce manga ressemble assez à ce que j’avais imaginé. Entre les militaires (plutôt attachant.e.s) qui découvrent la nouvelle terre, rencontrent ses habitants et commencent à tiser quelques liens avec eux. Et les politiques restés dans notre monde, qui, eux, commencent déjà à spéculer sur ce nouvel Eldorado, cette terre vierge qu’ils convoitent déjà tous alors qu’elle n’est pourtant clairement pas inhabitée. On sent d’ailleurs que ces derniers vont jouer un rôle important et foutre un gros bordel dans l’avenir, j’en mettrais mon gros orteil droit à couper.

A part la princesse Pina et le héro Yoji les autres personnages, aussi bien militaires que civils, sont assez peu défini dans ce premier tome. On apprend quelques petites choses sur certains d’entre eux mais finalement très peu. Ils sont néanmoins assez nombreux et il faudra bien à un moment ou un autre nous en dire plus à leur sujet, ce qui ne se fera clairement pas en un seul tome.
En même temps, s’agissant d’un premier tome, qui en plus doit installer tout un univers et nous en faire comprendre les codes qui le régissent, c’est assez normal. Maintenant que nous connaissons mieux le nouveau monde, qu’une première quête a  été relevée, nous informant sur les difficultés avec lesquelles il va falloir compter, et qu’une seconde, pleine de promesses, se profile, la trame devrait pouvoir se construire et les protagonistes se révéler.

Le dessin n’est pas exceptionnel et c’est peut-être le point le plus négatif que j’aurais à soulever. J’ai parfois eu un peu de mal à reconnaitre certains persos d’une page à l’autre (davantage les militaires, leurs tenues étant identiques, que les civils qui, eux et elles, possèdent des styles bien différents les uns des autres, ce qui est pratique pour les différencier mais parfois un peu étrange vu l’univers où iels évoluent). Les persos manquent parfois un peu de vie et semblent trop raides mais ce n’est pas désagréable à regarder non plus.

En conclusion, c’est un bon premier tome, qui donne envie de connaitre la suite et qui peut vraiment aboutir sur une série sympa. Les personnages ont du caractère et un beau potentiel. Je suivrais la suite de leur aventure avec plaisir.

Les points résolument positifs : L’univers mis en place est prometteur, les persos aussi.
Les points qui le sont hélas moins : Les dessins manquent un peu d’expressions, de mouvements.

Enregistrer

Enregistrer

One thought on “Gate, au delà de la porte t1 – Satoru Sao et Takumi Yanai

Quelque chose à ajouter ? Fais le ici.