Eleanor & Park – Rainbow Rowell

Eleanor & Park - Rainbow RowellTitre : Eleanor & Park
Roman jeunesse
Pays d’origine :
États-Unis
Thèmes : 
amour – adolescence – problèmes familiaux – école
Autrice : Rainbow Rowell
Édition : Pocket Jeunesse
Nombre de pages : 384
Date de sortie :  5 juin 2014
Prix : 18,90€ album – 10,90€ numérique
Acheter Eleanor & Park sur Amazon.

Il en dit quoi le résumé ?

Une chronique culte de l’adolescence sur fond de Smiths et de comics.

1986. Lorsque Eleanor, nouvelle au lycée, trop rousse, trop ronde, s’installe à côté de lui dans le bus scolaire, Park, garçon solitaire et secret, l’ignore poliment. Pourtant, peu à peu, les deux lycéens se rapprochent, liés par leur amour des comics et des Smiths… Et qu’importe si tout le monde au lycée harcèle Eleanor et si sa vie chez elle est un véritable enfer, Park est prêt à tout pour la sortir de là.

Et moi, j’en pense quoi ?

Il y a quelques mois (ou peut-être même quelques années) je voyais ce livre partout. Sur les blogs que je suis, sur ceux que je ne suis pas, sur Babelio, en boutique, sur des forums… J’avais un peu regardé le résumé mais il ne me parlait pas du tout donc j’avais rapidement lâché l’affaire. Puis, dernièrement, on me l’a pratiquement mis dans les mains et, entre deux autres lectures, je l’ai commencé.

Dés les premières pages j’ai failli le refermer. Pas à cause de l’histoire en elle même mais bien de l’écriture. Mélange de temps incompatibles, phrases qui arrache le cerveau quand on les prononcent, le massacre était présent partout où les yeux se posaient. Ça me rendait malade. Puis d’un coup, après cinq ou six pages, c’est devenu lisible et plus jamais il ne fut fait fait mention de ce « style ». Le problème vient peut-être de la traductrice et non de l’autrice mais dans un cas comme dans l’autre ça s’engage assez mal.

Comme ça a souvent été souligné, l’originalité première de ce roman est la période à laquelle il se déroule. Du young adult non contemporain c’est vrai qu’il n’en sort pas tous les quatre jeudi. Et du coup, oui, force est d’admettre que c’est rafraichissant. Mais en même temps comme je n’en consomme pas tant que ça, et encore moins dans le thème proposé ici, je n’avais pas spécialement besoin d’un renouveau. En plus, si on n’était pas ado fin des années 80 beaucoup de références nous passent au dessus.

Une histoire d’amour adolescente.

Au niveau de l’histoire, on est dans un schéma où 100% de l’action à rapport à l’histoire d’amour naissante des deux protagonistes. La grossophobie dont est victime Eleanor à l’école est vaguement abordée, ainsi que les problèmes rencontré par Park avec son père au sujet de son manque de virilité mais c’est (trop) rapidement occulté pour remettre les mamours sur le devant de la scène.

Je n’ai pas franchement aimé la fin. S’il est vrai que les premiers amours se terminent moins souvent par un joli mariage que ce que les fictions nous enseignent, quand on lit un roman d’amour c’est quand même dans le but d’avoir une fin heureuse, non ? (Zéro spoiler. Dés les premières lignes on sait qu’iels ne sont plus ensemble). Pourtant j’ai quand même fini par m’attacher à ces deux ados mal dans leur peau qui font tout pour que ça ne transparaissent pas trop. L’identification au personnage d’Eleanor était assez simple dans mon cas. Grosse, habillée de façon très masculine, nulle en sport, pas trop d’amies… Ça ne rappelle pas forcément que des bonnes choses mais si on a su faire la paix avec son passé on a très vite envie, comme Park, de la protéger.

Eleanor & Park - Rainbow Rowell
L’une des superbes illustrations présentes dans l’édition anglaise mais pas dans la française.

Peu d’enjeux et résolution un peu simple.

Je regrette que les enjeux n’apparaissent que très tard dans le livre. Alors que le récit suit son court on attend qu’un élément perturbateur entre en scène. On se doute de qui il s’agira mais on ignore ce qu’il fera. Sauf qu’on ne le voit jamais mettre notre petit couple en danger. Et quand, enfin, ça se produit, des solutions sont apportées immédiatement et on a peine le temps de s’inquiéter que le roman se termine.
Pour tout te dire, j’ai trouvé cette résolution un peu fainéante. C’est dommage, parce qu’à part ça, et bien que j’ai trouvé ça surprenant, j’ai plutôt apprécié le reste de l’histoire.

En fin de compte, j’ai un peu l’impression que ce livre a été écrit pour les lecteurices de young adult quarantenaires qui regrettent de ne pas tout à fait retrouver leurs propres expériences dans les histoires qu’iels consomment. C’est pas un mal en soi, au contraire c’est même plutôt cool, mais la période choisie est trop vieille de 15 ans pour véritablement me parler.

C’est donc une lecture sympa sans plus qui ne me laissera certainement pas un grand souvenir.

Le détail qui divise : Vu le succès du roman il est très facile de trouver des fanarts réalisés par la communauté de fans, dont certains vraiment superbes. Je regrette quand même que beaucoup de personnes aient représenté Eleanor avec une corpulence tout à fait dans les normes… N’aurions nous pas lu le même bouquin ? Toutes les 20 pages il est fait mention de l’embonpoint de l’héroïne…
D’ailleurs, même la couverture officielle représente une adolescente au physique assez « ordinaire »… Ça me fait penser au coup de gueule de Diglee.

En résumé

Points résolument positifs : Attachement aux personnages, période « originale » pour ce genre d’histoire.
Points hélas négatifs : Attention trop concentrée sur le couple au détriment du reste, fin un peu vite expédiée.

One thought on “Eleanor & Park – Rainbow Rowell

Quelque chose à ajouter ? Fais le ici.