Les Deux Van Gogh

Les Deux Van GoghTitre : Les Deux Van Gogh
One shot (regroupant en un tome les deux d’origine)
Manga
Genres :
Josei – drame – historique
Auteur : Hozumi
Édition : Glénat
Nombre de pages : 384
Date de sortie :  18 mars 2015
Prix : 10,75€
Achetez Les Deux Van Gogh sur Amazon.

Il en dit quoi le résumé ?

Fin du xixe siècle, Paris. Théodorus Van Gogh est un célèbre vendeur d’art chez Goupil & Cie. Ses clients : des grands bourgeois, conservateurs, en quête de signature prestigieuses et valorisantes, persuadés que l’Art n’est accessible qu’à un échelon supérieur de la société, en excluant d’emblée la plèbe ignorante.  Mais Théo recherche et développe de nouveaux talents, manieurs de techniques révolutionnaires. Souhaitant détruire le système de l’intérieur, il se sert de sa position pour mettre en avant des artistes peu académiques… dont son propre frère, Vincent.

Et moi, j’en pense quoi ?

Voilà un livre dont j’ai entendu parler par hasard mais qui m’a directement fait envie.
J’avoue sans trop de honte (bon, si, un peu quand même) que malgré mon cursus scolaire (j’ai fait une école d’art. Ce qui ne se voit pas forcément quand on regarde mes dessins. En même temps ça commence à remonter. Oui, bon, ce n’est pas une excuse, je sais). Malgré mon cursus scolaire donc, j’avais assez peu de souvenir quant à l’histoire de Van Gogh.
Je me rappelais de la gueule de ses tableaux, ce qui n’est déjà pas si mal, et je me souvenais de l’une ou l’autre anecdote relative à sa vie mais dans les grandes lignes j’en savais vraiment très peu.

Les Deux Van Gogh

Ce manga me semblait donc une excellente occasion d’en apprendre plus sur lui et sur celui dont je ne me rappelais nullement l’existence, son frère.

Je l’ai donc entamé avec pas mal d’attente, comme c’est le cas pour la plupart des mangas historiques (ou presque) que j’affectionne particulièrement depuis quelques années (c’est l’age qui fait ça ?).
Et si l’histoire et les personnages ont eu tôt fait de me séduire je me suis aussi rapidement posé des questions.

Ce manga ne prendrait-il pas un max de liberté sur la véritable histoire de Vincent Van Gogh ?

Une rapide googlisation me confirmait mes doutes. Oui, ce manga prend énormément de liberté sur l’Histoire. Et ça peut un peu perturber. Surtout les vrai.e.s fans, j’imagine.
Du moins jusqu’à ce que vienne la conclusion.

Car elle va chambouler pas mal de choses établies et je crois que c’est elle qui rend ce manga si génial, au fond.

Parce que oui, cette histoire est vraiment bonne. Elle a ses défauts bien sur, comme le fait que pas un seul des rares personnages féminins ne soit nommé ou que certaines peintures représentées soient fausses. Ça aurait couté quoi de reproduire de vraies toiles, sérieusement ? Surtout que c’est parfois le cas. Heureusement cette édition indique clairement les pages ou de fausses œuvres sont représentées, ça évite toute confusion.

Les Deux Van Gogh

Cela dit, comme je le précisai plus haut, malgré ses quelques défauts ce manga est d’une grande qualité. L’histoire présentée, bien que non canon, est poétique et élégante. Elle invite à la rêverie et à la réalisation de nos désirs profonds. Elle nous donne un aperçu bref mais efficace de la révolution que le monde de l’art a connu fin 1800 début 1900. Et, mieux encore, elle donne envie de chercher plus d’informations et de se renseigner par soi même. Ce qu’assez peu d’œuvre réussissent à faire encore aujourd’hui.

Une fin qui subjugue læ lecteurice

La fin, elle, surprend et relève du génie. je doute qu’il eut été possible d’en faire une meilleure.

Le dessin est très beau bien que très éloigné du style de Van Gogh.
Finalement c’est un point sur lequel je n’arrive pas à me mettre d’accord. Bien qu’il soit de toute beauté et qu’il contribue grandement au ressenti dégagé par l’histoire je ne peux m’empêcher de le trouver trop propre, trop fin, trop délicat pour être parfaitement adapté à la narration d’un tel destin.

Et pourtant je l’adore et les planches où Vincent peint sont véritablement empreinte  de passion, de volonté voir même d’une touche de magie.

Les Deux Van Gogh

Vous l’aurez compris, malgré ses quelques défauts j’ai adoré cette lecture. C’est un coup de cœur que je recommande sans hésitation, qu’à la base vous soyez fan de Van Gogh ou pas.

En résumé

Les points résolument positifs : Des dessins très beaux, une histoire passionnante et des personnages hautement sympathiques et charismatiques.
Les points qui le sont hélas moins : Inventions de certaines toiles, ça aurait été mieux de se cantonner à de véritable tableaux peint par Van Gogh et les autres artistes mentionnés dans le manga.

15 thoughts on “Les Deux Van Gogh

  1. Je ne pense pas que ça soit une question d’âge, j’ai quarante trois ans et je n’aime toujours pas les BD/romans/films historiques…
    1. Héhé. Tant mieux d’un coté ^^
      Après si c’est romancé c’est pas plus mal, hein. La biographie d’Henri VII en 700 pages racontée par un vieil historien poussiéreux et adepte des phrases longues et soporifiques risquerait fort de m’endormir aussi.
      1. Quand j’étais môme, je me souviens d’avoir eu mon quart d’heure de gloire en histoire. J’avais pu donner la réponse parce que je l’avais vu dans lady Oscar ! Comme quoi…
          1. Ben j’ai même pas eu honte de le dire ! Pour une fois qu’un dessin animé m’apprenais quelque chose, y avait Ulysse31 aussi qui était pas mal de ce point de vue…
            1. Mais il y a de tas de dessins animés qui apprennent des trucs 😉
              Pour Ulysse31 s’pas faux. Même si plus jeune je me disais quand même qu’elle était hyper futuriste cette histoire pour la Grèce Antique…
              J’avais pas tout à fait compris qu’il y avait eu quelques menus changements par rapport à l’histoire d’origine.
              1. mdr ! J’avais bien vu qu’il y avait des changements mais bon, ça avait l’avantage de te donner le goût de ces récits. Par contre, du coup j’ai voulu lire l’Illyade et l’Odyssée et j’ai été très déçue. La façon d’écrire est assez désagréable pour nos habitudes modernes, ça parait terne.
                C’est un peu la même déception que j’ai eu quand j’ai voulu lire les contes bretons, je pense que c’est parce qu’au départ c’était des contes qui se racontaient aux veillées et que retranscrit ça n’a plus du tout la même saveur.
                1. J’ai les deux dans ma liseuse mais je crains la même déception du coup je ne les ai encore jamais ouvert.
                  Déjà que j’avais trouvé Jules Verne soporifique, j’ose à peine imaginer ceux ci…
                  Ça avait d’ailleurs été une très grosse déception, je n’avais aucun doute sur le fait que j’allais aimer et je n’ai jamais fini le bouquin :/
                2. Je comprends ce que tu veux dire. Il y a certaines manières d’écrire qui ne trouvent pas écho en nous et mais qui peuvent chez d’autres entrer en résonance.
  2. Moi aussi j’ai eu directement envie de le lire quand j’en ai entendu parler. Mais je voulais d’abord avoir des avis avant alors après avoir lu la tienne. Je n’ai plus aucun doute sur le fait de l’acheter. Merci beaucoup ! ^^
    1. Je t’en prie 😀
      J’espère qu’il te plaira, moi je ne regrette pas du tout mon achat ^^

      En plus le prix est cool pour un manga de cette taille. Il fait pratiquement la taille de deux tomes normaux (d’ailleurs à la base il s’agit de deux tomes).

Quelque chose à ajouter ? Fais le ici.