Comtesse – Aude Picault

Comtesse - Aude PicaultTitre : Comtesse
One Shot
Bande dessinée muette
Pays d’origine :
France
Thèmes : 
sexualité – fantasme
Autrice : Aude Picault
Édition : Les Requins Marteaux
Collection : BD-cul
Nombre de pages : 190
Date de sortie :  mars 2010 (28 novembre 2016 pour la présente édition)
Prix : 12€ album – 5,99€ numérique
Acheter Comtesse sur Amazon.
Site de l’autrice.
COUP DE CŒUR.

Il en dit quoi le résumé ?

La Comtesse est une jeune femme ignorante des mystères du sexe. C’est innocente et vierge qu’elle s’apprête à passer sa nuit de noces. Mais son mari, vieux, moche et rabougri la laisse au matin écœurée à jamais des plaisirs en chambre.
À jamais ? C’est sans compter sur la fougue de son personnel de maison ! Dès que son époux quitte le château, le valet, de ses assauts répétés, ramène bien vite le rouge aux joues de la Comtesse… Un grand classique du genre qui, traité avec
la maestria graphique d’Aude Picault, devrait en faire bander plus d’un, et selon une récente étude de marché, mouiller plus d’une…

Comtesse - Aude Picault

Et moi, j’en pense quoi ?

Tu as bien lu le résumé ? Ok, maintenant oublie le. Parce qu’il donne une impression totalement fausse sur ce que tu vas trouver ici. Vraiment.

Car non, ici nulle mention de la prétendue virginité de la comtesse, ni des assauts répétés du valet, qu’on imagine à cette lecture, comme un Dom Juan de film porno, tout le temps la bite à la main.
Alors oui, bien sûr, c’est coquin. Mais ça n’a rien du scénario de film X que suggère le résumé. Rien du tout.

La comtesse, effectivement, se fait rembarrer par son comte de mari dès les premières pages (et on comprendra pourquoi un peu plus loin dans l’histoire). Son départ, pour une obscure raison, ne semble donc pas l’émouvoir plus que ça. Elle va vaquer à ses occupations de noble, choisir un livre dans la grande bibliothèque, prendre le thé, se promener dans les serres. Et fantasmer. Un max. Sur son valet, en effet. Et ça se comprend, celui-ci est gentil, attentionné et plutôt mignon. Va alors commencer pour læ lecteurice un jeu consistant à deviner s’iel se trouve dans les fantasmes de la comtesse ou dans sa réalité.

C’est léger, poétique et mignon. Même si ça parle de sexe.

Des traits légers, limite aériens, encore accentués par une mise en pages épurée et sans case. Des dessins en noir et blanc et sans texte. Une BD que l’on pourrait qualifier de vite lue, mais qui se feuillette encore et encore, tant elle est belle. Et puis il faut bien ça, au moins pour être sûr d’avoir bien pu identifier les moments de fantasme de ceux se produisant pour de vrai.

Le personnage de la comtesse est adorable. Cette BD dans son intégralité est adorable. Pas adorable comme un tome de Chi ou un lapin de Meg McLaren, mais adorable de sensualité et de poésie.

Comtesse - Aude Picault

Le trait, et même le sujet, pourra faire penser au Vrai sexe de la vraie vie de Cy (dont le tome 2, que j’attends impatiemment, sort en février). Sauf qu’ici, c’est en noir et blanc et qu’il n’y a qu’une histoire. Néanmoins, si tu as aimé celui-là, tu aimeras celui-ci.

Je regrette : les deux/trois double-pages mal gérés d’un point de vue édition, puisque la reliure empêche læ lecteurice d’en profiter correctement sans casser la tranche.

À qui il faut l’offrir ? C’est un livre que je conseillerai à toutes personnes (de plus de 18 ans, pour rester dans la légalité…) à l’aise avec la sexualité qui aurait envie de profiter d’une œuvre explicite sans être porno.

En résumé Challenge un max de BD en 2018

Points résolument positifs : c’est beau, doux, sensuel, poétique.
Points hélas négatifs : un peu cher pour le format, les pages doubles ne sont pas très lisibles.

Quelque chose à ajouter ? Fais le ici.