Cerise tome 2 Smart Faune – Laurel

Titre : Cerise. Smart Faune
Tome :
Série en cours 
Auteure : Laurel
Éditions : Le Lombart
Nbre de pages : 44
Date de sortie :  14 février 2014

Il en dit quoi le résumé ? 
La vie n’est pas simple pour Cerise. Depuis qu’elle peut parler aux animaux, les enfants de sa classe la traitent en bouc émissaire. Mais Cerise a du caractère, un amoureux mystérieux et tous les animaux comme amis.

Et moi, j’en pense quoi ? Grande fan de Laurel*, en particulier de son blog, et bien que le tome un soit dans ma wishlist depuis sa sortie (en 2012) je n’avais pourtant jamais commencé sa série, Cerise.
Pourtant le thème, une petite fille qui sait parler aux animaux, me plaisait bien. Mais, je ne sais pas, je devais penser qu’il s’agissait essentiellement d’une BD vraiment très (trop) orientée jeunesse et finalement je me débinais à chaque fois que j’avais la possibilité de la commander.

Seulement cette semaine je suis tombée sur le tome 2 soldé. Je me suis dit que c’était l’occasion rêvée de m’y mettre et franchement j’ai bien fait !

Bon, forcément il me manque le début mais ce n’est pas très grave. Bien que je me le procurerais quand même parce que c’est mieux d’avoir tous les tomes et que j’ai envie de découvrir ce qu’il s’y passe et comment Cerise a obtenu son pouvoir exactement.
Comme je le disais, on comprend tout sans difficulté même en ayant raté le premier tome, il y a des petits rappels donnés par les personnages eux même pour aider le.a lecteur/ice, qu’iel soit nouveaulle ou distrait.e

Loin d’être une histoire légère, comme ne le laisse absolument pas supposer la couverture, nous sommes ici confronté à pas mal de problèmes sérieux. Cerise est harcelée à l’école par d’odieu.x/ses gamin.e.s, elle doit faire face à pas mal de méchancetés et rechigne, sans surprise, à aller à l’école. Ça parle aussi de trahisons, de meurtres, de mesquineries, d’actes barbares et purement méchants… Malgré le trait rond et mignon on est très loin d’un album rose bonbon rempli de mièvreries comme il en sort, hélas, chaque année.
Loin de prendre ses jeunes lecteur/ice.s pour des idiot.e.s Laurel ne leur épargne pas grand chose et leur dépeint un monde qui s’il a, fort heureusement, ses bons cotés, en a aussi d’autres beaucoup plus sombres.
Bien sur il y a également des moments agréables dans ce tome et Cerise va se faire un ami un peu particulier qui comprendra mieux que quiconque ce qu’elle vit pour la bonne raison qu’il a lui aussi ce don si génial.

C’est un album que je n’hésiterais pas à recommander à tout les enfants qui aiment les animaux ! Et même à celleux qui ne sont plus des enfants, après tout du haut de ma vingtaine bien entamée j’ai beaucoup aimé moi aussi.

Mention spéciale à Pelote ! Elle n’apparait plus dans Comme Convenu vu qu’elle n’a pas émigré au USA avec la famille, et son coté cynique et cruel me manquait !

 

En résumé :
Point positifs : Les dessins sont canons, le ton employé qui ne prend pas les enfants pour des abrutis finis.
Points négatifs : Cerise qui continue à manger des animaux alors qu’elle peut leur parler… Ça me semble vraiment étrange.

 

* Je devrais d’ailleurs bientôt recevoir sa toute nouvelle BD, Comme Convenu, pré-commandée sur Ulule il y a quelques mois et qui retrace les étapes de son déménagement et de sa nouvelle vie dans la Silicon Valley pour lancer un jeu. Aventure qui est d’ailleurs disponible gratuitement en ligne ici et qui est toujours alimentée au rythme d’une page (presque) tout les jours.

Quelque chose à ajouter ? Fais le ici.