Big Mushy Happy Lump – Sarah Andersen

Big Mushy Happy Lump - Sarah AndersenTitre : Big Mushy Happy Lump
Tome 2
Comic
Langue :
Anglais
Thèmes : 
humour – webcomic – vie quotidienne
Nombre de volumes vf : 1 (en cours)
Nombre de volumes vo : 2 (en cours)

Autrice : Sarah Andersen
Édition : Andrews McMeel Publishing
Collection : Sarah’s Scribbles
Nombre de pages : 128
Date de sortie :  23 mars 2017
Prix : 14,51€ album (14,99$) – 7,40€ numérique
Acheter Big Mushy Happy Lump sur Amazon.
Lire aussi la critique du tome 1, Adulthood is a myth.

Il en dit quoi le résumé ?

Sarah Andersen’s hugely popular, world-famous Sarah’s Scribbles comics are for those of us who boast bookstore-ready bodies and Netflix-ready hair, who are always down for all-night reading-in-bed parties and extremely exclusive after-hour one-person music festivals. 

In addition to the most recent Sarah’s Scribbles fan favorites and dozens of all-new comics, this volume contains illustrated personal essays on Sarah’s real-life experiences with anxiety, career, relationships and other adulthood challenges that will remind readers of Allie Brosh’s Hyperbole and a Half and Jenny Lawson’s Let’s Pretend This Never Happened. The same uniquely frank, real, yet humorous and uplifting tone that makes Sarah’s Scribbles so relatable blooms beautifully in this new longer form.

Big Mushy Happy Lump - Sarah Andersen

Et moi, j’en pense quoi ?

Alors que le premier tome, Adulthood is a myth vient d’être traduit en français sous le titre Les adultes n’existent pas (traduction qu’on pourrait contester d’ailleurs… Mais en couverture dure et avec le tout doux des lettres quand même !) j’ai décidé de m’offrir le tome 2 qui vient juste de sortir en anglais.

Dans ce nouveau volume on retrouve toutes les planches publiées précédemment sur le Facebook de Sarah’s scribbles.
L’autrice nous parle ici encore de son anxiété sociale, de son utérus kawaiiopsycho, de ses peurs, ses envies et pour la première fois… d’un chat. Oh mon dieu ! Comme tou.te.s les auteurices de web comics ! Mais c’est bref. Et drôle. Tu verras.
Mais je ne peux pas non plus résumer cette BD simplement à ça, il y a tellement plus. Et en même temps c’est difficile d’en parler autrement, vu e nombre de thèmes abordés… Sarah parle de vraiment beaucoup de choses. De la vie courante en général. Et c’est toujours très drôle.

Après, je me retrouve beaucoup dans ces dessins, ça aide pas mal à se bidonner à chaque page.
Je te conseille donc vivement d’aller jeter un œil à sa page, histoire de voir si ça te parle autant qu’à moi.

Big Mushy Happy Lump - Sarah Andersen

Un tome (un peu) plus gros.

La grande différence entre ce tome et le précédent tient dans le fait qu’à partir de la moitié de l’album les strips commencent à être accompagnés de petits textes de quelques lignes racontant tantôt leurs origines, tantôt simplement des anecdotes annexes ou des choses diverses que l’autrice a souhaité partager avec ses lecteurices.

Le livre se présente comme le premier avec sa couverture souple et minimaliste. En bleu cette fois. Le titre et le pull du personnage sont floqués (c’est comme ça qu’on dit ?), enfin, ils sont imprimés en matière toute douce qui fait qu’on ne se lasse pas de les caresser encore et encore. J’adore.

Inutile d’avoir un niveau d’anglais parfait, la plupart des planches sont très simples à comprendre.

C’est un coup de cœur et, forcément, je te le conseille vivement. Plutôt en vo qu’en vf si tu t’en sens capable parce que je ne sais pas ce que vaut la traduction. J’ai eu le livre français en mains, mais brièvement, et l’ai trouvé moins drôle mais c’est peut-être (surement) une question d’habitude.

En résumé

Points résolument positifs : C’est très drôle, le livre est très beau.
Point hélas négatif : Les textes accompagnant les planches sont parfois un peu plus complexes à saisir. Mais bon, c’est vraiment parce que je n’ai pas trouvé d’autre défaut.

Quelque chose à ajouter ? Fais le ici.