Angleterre 2016 – 3eme jour – Let’s go to Cornwall

Avant toutes choses, tu as vu le résumé des deux premiers jours ? Non ? C’est par là :

Pour voir une photo en grand : Clic droit > ouvrir dans un nouvel onglet et clic gauche simplement dessus.

25 septembre 2016

Je t’ai dit qu’on avait flippé la première soirée alors qu’on ne parvenait pas à trouver notre hébergement ?
La rigolade ! La franche rigolade.

Car ce n’est véritablement que ce jour là que les choses sérieuses ont commencé.
On s’est rendu en bus jusqu’à l’agence de location que j’avais habillement choisie en dehors de la ville pour éviter d’avoir à rouler dans Bristol dés mes premières minutes de conduite à gauche et… Il a bien fallu que je passe derrière le volant.

Angleterre 2016 - 3eme jour - Let's go to Cornwall -  Dunster Angleterre 2016 - 3eme jour - Let's go to Cornwall -  Dunster Angleterre 2016 - 3eme jour - Let's go to Cornwall -  Dunster Angleterre 2016 - 3eme jour - Let's go to Cornwall - Exmoor

Le premiers mètres, que dis-je, les premiers kilomètres, on été parmi les choses les plus flippantes que j’ai du faire cette année. Heureusement, on s’y fait assez vite. En 3-4 jours c’était plié, je ne me rappelais même plus que j’avais conduis de l’autre coté de la route toute ma vie.
C’est juste dommage qu’au bout de sept jours je devais rendre la voiture.

Nous sommes donc partis de Bristol et avons roulé en direction de l’Exmoor. Nous allions passer une semaine à quelques pas du Dartmoor et je voulais voir par moi même s’il y avait une différence entre les deux endroits. C’est qu’en photos les poneys se ressemblent quand même vachement.

Angleterre 2016 - 3eme jour - Let's go to Cornwall - Exmoor Angleterre 2016 - 3eme jour - Let's go to Cornwall - Exmoor

Le GPS se joue de nous.

Lors d’une pause je remarque sur le GPS que l’on passe seulement à quelques kilomètres d’un vestiges de la guerre, un bunker ou quelque chose comme ça. N’étant pas spécialement pressés par le temps nous décidons de faire un crochet par là et nous faisons connaissances pour la première fois avec les routes secondaires (voir tertiaires) de la campagne anglaise.

Angleterre 2016 - 3eme jour - Let's go to Cornwall - Exmoor Angleterre 2016 - 3eme jour - Let's go to Cornwall - Exmoor

Jusque là on avait roulé sur la route principale. Fort fréquentée aux abords des villes mais tranquille en campagne. Et surtout suffisamment large pour permettre à deux camions de se croiser.

Sur les routes secondaires ce n’est pas exactement la même chose.
C’est bien simple, on a croisé un cheval et sa cavalière venant en sens inverse et il n’y avait pas assez de place pour qu’on puisse passer ensemble sur la route. De hauts buissons des deux cotés, tournants à angle droit sans aucune visibilité, parfois une entrée de prairie ou de ferme… On avance la dedans en priant pour ne rencontrer quelqu’un venant en sens inverse qu’aux endroits le permettant.
Et visiblement, tout athées que nous soyons, nous avons du prier assez fort puisque c’est précisément ce qui s’est produit. A plusieurs reprises.

Angleterre 2016 - 3eme jour - Let's go to Cornwall - Exmoor Angleterre 2016 - 3eme jour - Let's go to Cornwall -  Dunster

Il doit bien exister un Dieu des entrées de prairies dans l’une ou l’autre mythologie et, de toutes évidences, il était avec nous. Ou alors se sont les sorcières. Il y a pas mal de vestiges et de vieilles pierres qui leur sont attribués un peu partout dans la région. Il se peut qu’elles veillent sur les automobilistes. Au moins sur celleux qui n’auraient eu aucune intention d’allumer un feu sous leurs pieds s’iels s’étaient trouvé.e.s face à elles.

Angleterre 2016 - 3eme jour - Let's go to Cornwall -  Dunster

Un bunker pour rats des champs.

Enfin, après ce rocambolesque cheminement de quelques kilomètres nous espérions nous trouver rapidement face à un monument gigantesque, classe ou au minimum intéressant.
Fous que nous étions.
Il s’agissait d’une vieille plaque de béton dans un champ. Un truc tout moisi, tout cassé et d’un petit mètre de coté.
On la regardée, on s’est regardé, on a haussé les sourcils et les épaules et on a refait le chemin en sens inverse. Croisant à nouveau le cheval et sa cavalière qui durent nous reconnaitre au vu de la couleur pimpante de notre véhicule.
Encore des touristes perdus, qu’iels ont du penser.

Dunster, petit village trop vite zappé.

Après ça on a décidé de se méfier de ce que le GPS nous proposait et si on s’est arrêté dans le village suivant ce n’était pas parce que l’ustensile indiquait que l’endroit cachait un château derrière sa végétation mais parce que de grands panneaux nous y invitaient, nous promettant de passer un moment agréable dans le petit village de Dunster.

Angleterre 2016 - 3eme jour - Let's go to Cornwall -  Dunster - Freddie Royall Angleterre 2016 - 3eme jour - Let's go to Cornwall -  Dunster2016 - 3eme jour - Let's go to Cornwall

Visite éclaire au programme, on quitte le site vers 15h. On aurait aimé visiter le château mais il nous restait encore 130 kilomètres à se farcir et ce sans compter notre petit crochet par l’Exmoor pour voir les poneys.

Des poneys, des moutons et la mer.

D’ailleurs c’est notre prochain arrêt. Un coin sublime, très venteux avec la mer en toile de fond et le soleil qui brille de mille feux. Quelques moutons mais pas de poneys et un chemin de promenade que l’on emprunte sans se soucier de l’heure qui tourne.
On reprend la route au bout d’une heure et, enfin (!), des culs de poneys apparaissent dans le soleil couchant. Arrêt obligatoire. On sort, on les contemple et on regrette la façon dont ils nous snobent. Pas un ne daigne jeter un regard dans notre direction. Mais on est content, on a vu des poneys Exmoor, on va pouvoir les comparer avec ceux du Dartmoor.

Angleterre 2016 - 3eme jour - Let's go to Cornwall -  Dunster Angleterre 2016 - 3eme jour - Let's go to Cornwall

Angleterre 2016 - 3eme jour - Let's go to Cornwall - Exmoor Angleterre 2016 - 3eme jour - Let's go to Cornwall - Exmoor

Il est temps de se remettre en route.

Il est 17h30 quand on prend enfin le chemin de ce qui va être notre maison pendant une semaine. On ne l’atteindra que 2h plus tard et, comme lors de notre première nuit à Bristol, on se rendra compte qu’on ne connait pas l’adresse exacte de notre logement, le point sur le GPS ne représentant que le village et non la maison comme je pensais pourtant l’avoir encodé.

Angleterre 2016 - 3eme jour - Let's go to Cornwall - Exmoor Angleterre 2016 - 3eme jour - Let's go to Cornwall - Exmoor Angleterre 2016 - 3eme jour - Let's go to Cornwall - Exmoor Angleterre 2016 - 3eme jour - Let's go to Cornwall - Exmoor

Nouvelle bouffée de stress. Il fait nuit, le village n’est pas éclairé parce qu’on se trouve vraiment dans le fin fond de la campagne anglaise et nous ne connaissons que le prénom de notre hôtesse.
Heureusement, notre route croise celle d’un pub et nous nous retrouvons à essayer d’expliquer à la patronne, avec nos accents pas possibles, que nous cherchons la vétérinaire du nom de Judith, qu’elle a une grande propriété, des chevaux et qu’elle est hôtesse airbnb.
Tu as déjà remarqué comme Judith prononcé à la française et à l’anglaise ça ne donne absolument pas le même prénom ?

Par un putain de miracle quelqu’un dans le pub a compris de qui on parlait et on nous a expliqué comment nous rendre chez elle.
En empruntant une petite route de terre semblant mener uniquement à des champs… On n’aurait jamais trouvé sans la gentillesse de ces gens.

Angleterre 2016 - 3eme jour - Let's go to Cornwall - Exmoor Angleterre 2016 - 3eme jour - Let's go to Cornwall - Exmoor

Angleterre 2016 - 3eme jour - Let's go to Cornwall - Exmoor Angleterre 2016 - 3eme jour - Let's go to Cornwall - Exmoor

English people, I love you.

Il n’est pas rare d’entendre des gens se plaindre de la mentalité britannique, de leur snobisme ou impolitesse. Du coup j’aimerais corriger certains points. Jamais, nulle part, de toute ma vie, je n’ai rencontré des gens plus serviable et polis que les anglais.se.s du sud-ouest. Toujours prêt.e.s à aider des touristes idiots, d’un calme et d’une politesse incroyable même sur la route. Je ne comprends pas ce que certaines personnes peuvent leur reprocher.

Angleterre 2016 - 3eme jour - Let's go to Cornwall - Exmoor

Petite parenthèse idiote.

Note au gros débile qui a pensé que c’était une bonne idée d’appeler son site Airbnb : Quand on en parle avec des gens qui ne connaissent pas l’existence du site, c’est à dire 100% des gens à qui on a eu l’occasion d’en parler et qui n’étaient pas nos hôtes, ils pensent que nous cherchons un B&B, un bed and breakfast. Et ils nous envoient systématiquement au mauvais endroit.  Parce que les B&B en Angleterre c’est pas ça qui manque, rontudju !

Angleterre 2016 - 3eme jour - Let's go to Cornwall - Exmoor

Dans le prochain article je te parlerais du village où on a passé une semaine, Lydford, ainsi que de ses environs. Je compte sur toi pour être présent.e.

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

4 thoughts on “Angleterre 2016 – 3eme jour – Let’s go to Cornwall

    1. Oui, c’est vraiment superbe comme endroit, avec la mer en fond, en plus, c’est vraiment terrible. Par contre il y avait un vent épouvantable ^^

Quelque chose à ajouter ? Fais le ici.