Alt-life – Thomas Cadène & Joseph Falzon

Alt-life - Thomas Cadène & Joseph FalzonTitre : Alt-life
One-shot
Bande dessinée
Pays d’origine :
France
Thèmes : 
réalité virtuelle – sexe – création – fin de l’humanité
Scénario : Thomas Cadène 
Dessin : Joseph Falzon
Couleurs : Marie Galopin
Édition : Le Lombard
Collection : Alt-Life
Nombre de pages : 184
Date de sortie :  6 avril 2018
Prix : 19,99€ album – 9,99€ numérique
Acheter Alt-life sur Amazon.

Il en dit quoi le résumé ?

Une petite histoire de l’avenir. Josiane et René sont de la génération 50/50 : à moitié dans le réel, à moitié dans le virtuel. Fuyant un monde à l’agonie, ils se portent volontaires pour la plus définitive des expériences : être les pionniers d’un nouveau monde, 100% virtuel, sans retour possible. Un monde que leurs désirs façonnent et duquel ont disparu la douleur ou les besoins naturels. Cet univers où tout est possible (ou presque) va devenir l’aventure qui définira les contours de leur avenir et de celui de tous ceux qui choisiront de les rejoindre. Bien sûr, parce qu’ils sont comme tout le monde, Josiane et René vont beaucoup s’intéresser au sexe.

Et moi, j’en pense quoi ?

Difficile de dire si c’est le résumé prometteur ou cette couverture complètement hallucinée qui m’a le plus donné envie d’en savoir plus au sujet de cette BD, mais le résultat est que j’ai un nouveau coup de cœur à partager avec toi.

Dans un futur plus ou moins proche, Josiane et René (oui, bon, habitue toi tout de suite, car tous les persos sont affublés de noms ringards au possible.) sont choisi·e·s pour être les premiers êtres humains à tester une nouvelle sorte de réalité virtuelle où iels n’ont qu’à imaginer une chose pour que celle-ci se matérialise. Plus perfectionnée que les life-box qui sont devenues monnaie courante dans leur monde, cette expérience doit les amener à apprendre par elleux même à auto-gérer leur environnement tout en leur permettant de ressentir aussi bien le vent ou l’eau sur leur peau que les contacts plus ou moins appuyés avec les fausses personnes intégrées à l’univers ou sorties tout droit de leur propre imagination.
Le but est que tout semble réel. Sauf qu’il est impossible de ressentir de la douleur et que les besoins naturels deviennent optionnels.

Alt-life - Thomas Cadène & Joseph Falzon

Quand tout devient possible, ne risque t-on pas de vite s’ennuyer ?

Dans une optique assez réaliste, la première chose que vont faire nos protagonistes sera de réaliser un (très) grand nombre de fantasmes. Chacun·e de son coté, dans un premier temps. Ensemble par la suite. Parce que rien ne vaut un « vrai » corps ? Pas si sûr. Ni si simple.

Ne te fourvoie pas pour autant, il ne s’agit pas d’une BD érotique, même si le résumé le laisse un peu penser. Car si Josiane va rapidement se lâcher niveau sexe, René va au contraire commencer à s’éloigner de ces fausses interactions et il sera finalement le premier à commencer à véritablement construire son nouvel univers. Chambre avec vue sur les fonds marins ou salon installé sur le dos d’une baleine, tout cela n’est que le début, et notre pionnier va rapidement se prendre pour Dieu. Car, après tout, dans cet univers où tout reste à inventer et où les seules limites sont celles de son imagination, n’est-ce pas ce que tout·e un·e chacun·e est poussé·e à devenir ?

Une histoire qui pousse à réfléchir sur le concept même de vie à l’ère du (presque) tout numérique.

Hé oui, loin de l’histoire de deux post-ados enfermé·es dans une boite pouvant leur faire vivre tous leurs fantasmes comme s’iels y étaient (car iels y sont), comme on aurait presque pu s’y attendre, nous avons ici un scénario bien plus ambitieux qui aborde avec brio des questions plus complexes. Telles que ; la réalité virtuelle, surtout à un tel niveau, peut-elle être comparable à la « vraie vie » voir la remplacer sans qu’on y perde au change ? Quelle importance on vraiment les relations sociales ? Qu’est-ce que vivre, au fond ? Ou encore, qu’est-ce qui définis un Dieu ?

Alt-life - Thomas Cadène & Joseph Falzon

C’est vraiment une très chouette découverte. Je lorgne depuis un temps certain (des années en fait) sur Les autres gens, une autre série du même scénariste, cette expérience est peut-être ce qui me manquait pour enfin m’y atteler.

Parmi les points plus négatifs, je noterais le dessin de Joseph Falzon auquel j’ai eu beaucoup de mal à accrocher, surtout au début. Mais une fois immergé·e dans l’histoire on fait moins attention et on s’habitue même à son trait un peu trop ligne claire à mon goût. La colo en aplats n’aide pas vraiment l’affaire non plus. Quelques ombres auraient été plus que bienvenues.
La mise en pages est assez traditionnelle, mais les situations et la capacité des personnages à pouvoir créer tout à n’importe quel moment permet de nombreuses scènes graphiquement très intéressante comme le passage au travers des murs, l’aspiration, ou plutôt la tombée, vers le haut et quelques autres originalités que je te laisse le soin de découvrir.

En résumé Challenge un max de BD en 2018

Points résolument positifs : les thèmes abordés et la façon dont c’est fait, les dialogues crédibles.
Points hélas négatifs : une colo en aplats qui empêche tout relief, les dessins.

One thought on “Alt-life – Thomas Cadène & Joseph Falzon”

Quelque chose à ajouter ? Fais le ici.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.